Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

4e rencontre des Jeunes Chercheurs en Etudes Africaines (JCEA-2018) : « Les Afriques en débats »

dimanche 1er octobre 2017, par Dominique Taurisson-Mouret

Depuis leur première édition en janvier 2013, les JCEA ont vocation à réunir des jeunes chercheur.e.s et docteur.e.s travaillant sur des terrains africains ou liés, historiquement, géographiquement ou politiquement, au continent. En proposant un vaste état des lieux des travaux des jeunes chercheur.e.s, les JCEA invitent à dépasser les barrières disciplinaires qui structurent encore largement les recherches africanistes. Elles aspirent à faire dialoguer toutes les disciplines des sciences humaines, sociales et économiques, afin de décrire l’histoire complexe, ancienne et contemporaine, des Afriques. Elles entendent également constituer un lieu d’échanges et de débats rassemblant les jeunes chercheur.e.s, parfois isolé.e.s ou travaillant dans des laboratoires bien souvent non africanistes.

La quatrième édition des Rencontres des Jeunes Chercheurs en Etudes Africaines (JCEA) aura lieu du 9 au 12 juillet 2018, à Marseille

Appel
Date limite de soumission : mercredi 15 novembre 2017
Appel à communication

Les Rencontres 2018 sont marquées par une double ouverture, manifeste dans leur choix d’analyser « les Afriques ». D’une part, se tenant à Marseille, ville carrefour et porte d’entrée sur la Méditerranée, elles réaffirment la nécessité de faire dialoguer les recherches portant sur l’Afrique du Nord, en allant du Maroc à l’Égypte, et l’Afrique sub-saharienne et insulaire. Ce faisant, elles s’interrogent sur les modalités du « grand partage » historique et épistémologique qui a conduit à diviser le continent en deux aires culturelles supposées étanches. Si les Rencontres conçoivent l’Afrique dans son unité géographique, elles veulent, d’autre part, rassembler les jeunes chercheur.e.s travaillant autant sur le continent que sur les groupes et les sociétés qui, bien qu’exilés sur d’autres terres du fait de la Traite, de la diaspora ou de la migration, revendiquent une identité « africaine ».

Membres du comité d’organisation :

Zakia Ahmed, Doctorante en Anthropologie (INALCO, France)
Eustache-Kossi Amoussou, Doctorant en (IMAf, EHESS, France)
Saphia Arezki, Docteure en Histoire (IMAf, France)
Carla Bertin, Doctorante en Anthropologie (IMAf/Labex Tepsis, EHESS, France)
Ninon Chavoz, Doctorante en Littérature (Thalim, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, France)
Moustapha Cissé Fall, Docteur en Géographie (LAM, Université Bordeaux Montaigne, France et Université Gaston Berger de Saint Louis, Sénégal)
Mélanie Favrot, Doctorante en Géopolitique (LPED, Université Aix-Marseille, France)
Emmanuel Galland, Docteur en Anthropologie (IMAf, EHESS, France)
Pierre Girard, Doctorant en Économie (CIRAD, Université de Montpellier, France)
Pauline Jarroux, Docteure en Anthropologie (Centre Norbert Elias, EHESS, France)
Jennifer Lorin, Doctorante en Ethnologie (Canthel, Université Paris Descartes, France)
Delphine Manetta, Docteure en Ethnologie (Canthel, Université Paris Descartes, France)
Lozzi Martial Meutem Kamtchueng, Docteur en Langue anglaise et Linguistique (Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines, Université de Maroua, Cameroun)
Ronan Mugelé, Doctorant en Géographie (Prodig, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France)
Boukary Tarnagda, Doctorant en Études théâtrales (LADIPA, Université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo, Burkina Faso et APP, Université Rennes 2, France)

Les propositions de communication, limitées à 500 mots, doivent être déposées sur le site : https://jcea2018.sciencesconf.org/

Date limite : 15 novembre 2017

Un appel à contribution artistique est également lancé. Les projets de performance, de projection, d’exposition ou de lecture, accompagnés d’un paragraphe argumenté, devront être envoyés avant le 15 novembre 2017 à cojcea2018 chez gmail.com

Dans la même rubrique

Dernières brèves