Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

A lire : Julien Bondaz, L’exposition postcoloniale. Musées et zoos en Afrique de l’Ouest (Niger, Mali, Burkina Faso), L’Harmattan, 2014

vendredi 19 juin 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Collection Connaissance des hommes, 352 p. ISBN : 978-2-343-04032-5 Prix : 31,35 € (existe aussi en version électronique).

Présentation éditeur :

« En Afrique de l’Ouest, les musées et les parcs zoologiques ont été créés à la même époque, pendant la période coloniale. Ils partagent une fonction commune de conservation et de mise en exposition, qui soulève, dans ce contexte, des problèmes en partie similaires pour les objets rituels rassemblés en collections muséales ou pour les bêtes sauvages transformées en animaux de zoo. Ils constituent des nouveaux terrains ethnographiques particulièrement féconds, travaillés par de nombreuses transformations postcoloniales. Les gardiens, les conservateurs, les soigneurs, les nombreux agents de ces institutions portent un regard inédit sur leurs pratiques et sur leur travail. Confrontés à la vue d’un objet rituel présenté comme une œuvre d’art ou d’un animal sauvage encagé, les visiteurs locaux inventent de nouveaux rapports aux collections muséales, entre enjeux de mémoire et logique rituelle.
Ce livre nous invite ainsi à décentrer les débats muséologiques, à localiser les discours sur le patrimoine et à nuancer l’idée d’une globalisation culturelle et artistique. Il montre également que les musées et les zoos d‘Afrique de l’Ouest sont des terrains particulièrement pertinents, voire privilégiés, pour analyser anthropologiquement les multiples manières qu’ont les hommes d’interagir avec les fétiches, la œuvres d’art, les animaux et les dieux. »

Julien Bondaz est ethnologue et maître de conférence à l’université Lumière Lyon 2. Depuis 2005, il mène des enquêtes ethnographiques en Afrique de l’Ouest, en anthropologie du patrimoine, de l’art et de la mise en image. Il conduit également des recherches sur l’histoire des collectes ethnographiques et naturalistes pendant la période coloniale. Ses travaux ont donné lieu à de nombreuses publications et il collabore régulièrement avec des institutions muséales (musée du quai Branly, musée des Confluences, musée africain de Lyon).

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves