Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

A lire sur le site Nonfiction : « Dessiner la première mondialisation » à propos du dernier ouvrage de Timothy Brook, La Carte perdue de John Selden, Payot, 2015

lundi 29 juin 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

« En travaillant sur une carte de Chine du début du XVIIe siècle, Timothy Brook relit toute l’histoire de la première unification du monde, après les Grandes Découvertes.

Comme dans son précédent ouvrage, Le Chapeau de Vermeer. Le XVIIe siècle à l’aube de la mondialisation, salué à juste titre par la critique, Timothy Brook se penche ici sur des objets : des objets échangés entre les cultures et entre les pays, et dont les voyages dessinent les fils de ce qu’on appelle « la première mondialisation ». L’objet en question est une grande carte de Chine, centrée sur la mer de Chine, léguée à la bibliothèque Bodléienne d’Oxford en 1645 par John Selden, un éminent juriste du temps. Comme le dit le titre de l’ouvrage, cette carte est presque une « carte perdue », laissée pendant des siècles dans l’obscurité d’un carton d’archives, jusqu’à ce que la curiosité de l’historien la remette en lumière. Mais il en va en fait de trois pertes, qui stimulent l’enquête de l’historien. … »
Lire la suite

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves