Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Appel à communication : « Santé et environnement, parcours et constructions historiques » (Archives nationales, Pierrefite-sur-Seine, 9-11/12/2016)

mardi 7 avril 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

Notre société bruit de signaux inquiétants et parfois contradictoires : des maladies (grippe aviaire, SRAS, MERS, virus Ebola…) semblent émerger de la faune sauvage ; l’air, l’eau, l’alimentation paraissent porteurs de polluants de plus en plus nombreux. Ailleurs, on cherche dans les loisirs verts à renouer avec une nature salvatrice et l’on est attiré par des médicaments ou une alimentation naturels. Le lien entre la santé et notre environnement passe pour relever du sens commun, une impression renforcée par le grand nombre d’initiatives scientifiques ou gouvernementales traitant de ce sujet.

Parcours et constructions historiques

Pourtant, l’établissement du lien entre santé et environnement ne va pas de soi : il relève d’un processus complexe et changeant au fil du temps, il est le fait d’acteurs variés agissant dans des univers intellectuels et culturels disparates, il est souvent le fruit de connaissances contradictoires ; il suscite, enfin, des prises de décisions reposant apparemment sur des données rationnelles qui reflètent des convictions qui le sont bien moins. Le lien entre santé et environnement soulève de nombreuses questions comme les normes, la constitution des connaissances, la place de l’expertise, le rôle des groupes de pression, la difficile prise en compte de la complexité, etc.

Faire le point des recherches

À l’heure où les sciences humaines et sociales se tournent de plus en plus vers les questions de santé et d’environnement, ce colloque propose de faire le point sur les recherches contemporaines en la matière. Au-delà d’un simple jeu d’érudition, cette manifestation souhaite contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire du lien entre santé et environnement, sa construction, sa légitimation, notamment en offrant une réflexion sur les mécanismes à l’œuvre (sociaux, culturels, scientifiques).

La complémentarité des organisateurs

Cette manifestation résulte de la rencontre entre trois structures portant un intérêt différent mais complémentaire à ces questions : l’Association pour l’histoire de la protection de la nature et de l’environnement (AHPNE) qui se soucie de la mémoire des acteurs du monde de l’environnement, le laboratoire SPHERE (Paris Diderot-CNRS) qui étudie la construction et circulation des savoirs également dans le domaine de l’environnement et de la santé, et les Archives nationales qui ont une incontestable expertise en matière de sources, si essentielles aux chercheurs.

On mettra en exergue dans une perspective d’histoire ultramarine, le point suivant de l’argumentaire du colloque (ci-joint) :
"6. Climat et santé : les leçons du passé
Depuis l’Antiquité, l’élément fondamental de la relation entre santé et environnement est le climat. Aujourd’hui, la question climatique est redevenue, avec le réchauffement climatique, l’une des inquiétudes majeures car on craint l’émergence de nouvelles maladies ou le déplacement de l’aire de répartition de vecteurs de maladies déjà connues. Cet axe souhaite explorer la construction historique de la relation entre climat et santé et préciser les multiples conséquences de la prise en compte de cette relation. Quelques pistes peuvent être déjà avancées, telles que : Existe-t-il des liens entre la géographie médicale et d’autres disciplines (géographie humaine ou physique, histoire naturelle, etc.) ? Dans la perspective coloniale, comment la médecine européenne s’est-elle adaptée aux nouvelles questions posées par le monde tropical ? Dans quelle mesure les puissances coloniales ont appréhendé et géré les questions sanitaires tropicales de façon différente ? Comment la relation entre santé et réchauffement climatique s’est-elle propagée dans les médias et quels en ont été les acteurs ?

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves