Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Appel à communication ( < 28/06/2015) : « Docteur Albert Schweitzer au Gabon. L’homme, son temps, son principe du respect de la vie » (Libreville, Institut français, 8-9/09/2015) (<28/06/2015)

lundi 22 juin 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Institut Français du Gabon, salle de conférences - Boulevard Triomphal, Libreville, Gabon
  • Envoyer les résumés des communication de 200 à 300 mots à hines.mabika chez img.unibe.ch
    Date limite d’envoi : 27 juin 2015
Appel à communications : « Docteur Albert Schweitzer au Gabon
Comités

« J’ai cherché à donner une base plus solide et plus profonde à la notion du Bien en lui incorporant comme élément fondamental, l’idée du Respect de la Vie. Je veux faire réfléchir les gens sur le mystère de la vie et celui de nos rapports avec tout ce qui est vivant »(Albert Schweitzer, 1958).

Des États-Unis d’Amérique à la Norvège, le Principe du Respect de la Vie que Schweitzer fait remonter à ses méditations de l’année 1915 sur le fleuve Ogooué à Lambaréné, est enseigné dans de prestigieuses universités. Depuis 100 ans, cette idée interpelle toutes les disciplines des sciences humaines et sociales dans différentes langues, y compris le japonais et l’allemand. Cependant, le milieu universitaire francophone ne s’est pas encore suffisamment penché sur la profondeur de l’homme Schweitzer, la diversité de son œuvre et encore moins sur l’universalité de son Principe du Respect de la Vie considéré comme un postulat doté d’un potentiel transformateur redoutable. Présenté au soir de la colonisation comme l’homme le plus important au monde, Schweitzer fut au lendemain des indépendances africaines, très vite – peut-être, trop vite – relégué au rang de colonialiste paternaliste et fondateur d’un ‘‘hôpital de qualité discutable’’ à Lambaréné. Les études africaines se sont désormais distancées des approches binaires opposant les méchants colonisateurs aux malheureux colonisés. L’heure est à l’analyse en profondeur des mécanismes de fonctionnement des structures et organisations empiriques et conceptuelles passées et actuelles, et surtout, à l’impact des individus au sein et au delà de ces structures et organisations.

Comment penser Albert Schweitzer sans verser dans le binarisme du « Bon docteur de Lambaréné » et du « Condescendant colonialiste » ? Comment comprendre Schweitzer au delà de celui qu’on a décrit comme le médecin des pauvres, des éclopés et des damnés de la jungle humaine ? Comment appréhender son Principe du Respect de la Vie que d’aucuns considèrent comme son héritage le plus puissant légué à l’humanité désemparée, pour la refondation de la civilisation de l’universel ?

Thèmes proposés :

1. Schweitzer : l’homme, le médecin et le mythe

2. Le Gabon de Schweitzer : le village, l’Etat, la nation

3. Le Respect de la Vie : fondements et sens, hier, aujourd’hui et demain

Comité scientifique

Prof. Hubert STEINKE, Université de Berne, Suisse
Prof. Colette DUBOIS, Université de Provence, France
Prof. André MOUSSAVOU MOUYAMA, Université des Sciences de la Santé, Gabon
Prof. Jane Helge SOLBAKK, Université d’Oslo, Norvège
Prof. Marc-Louis ROPIVIA, Université Omar Bongo, Gabon
Prof. Wilson NDOMBET, Université Omar Bongo, Gabon
Prof. Joseph TONDA, Université Omar Bongo, Gabon
Prof. Predrag CICOVACKI, Red-Cross University, Etats-Unis

Comité d’organisation

Hines MABIKA, Université de Berne, Suisse
Pierre Claver MONGUI, UOB, Gabon
Gilchrist NZENGUET-IGUEMBA, UOB, Gabon
Clotaire MESSI, UOB, Gabon
Steeve RENOMBO, UOB, Gabon
Thierry MIDEPE, UOB, Gabon
Carine MENGUE, UOB, Gabon

Contact

Dans la même rubrique

Dernières brèves