Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Appel à communication ( < 16/10/2015 : « Les circulations dans l’espace atlantique à l’époque contemporaine : nouvelles approches, sources et méthodologies » (CRHIA, La Rochelle, 11/12/2015)

mardi 29 septembre 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLLASH), 1 Parvis Fernand Braudel
    La Rochelle, France (17)
PDF - 65.5 ko
« Les circulations dans l’espace atlantique à l’époque contemporaine : nouvelles approches, sources et méthodologies »

Les doctorants du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) de l’Université de La Rochelle organisent une troisième journée d’études doctorale intitulée « Les circulations dans l’espace atlantique à l’époque contemporaine : nouvelles approches, sources et méthodologies ». Cette manifestation scientifique fait appel aux jeunes chercheurs de tous les champs disciplinaires des sciences humaines (géographie, histoire, histoire de l’art, littérature, sociologie, etc.) afin de contribuer au dynamisme de la recherche dédiée aux circulations au sein de l’espace atlantique. Cet événement sera pour eux l’occasion de présenter leurs travaux et d’échanger sur leurs thématiques, problématiques et méthodes de recherche dans la mesure où celles-ci leur semblent nouvelles ou novatrices dans leur domaine ou dans une approche transdisciplinaire. La journée sera composée de deux ateliers et d’une conférence.

Bien que son étude soit ancienne, l’espace atlantique s’affirme depuis les années 1980 comme un champ d’études dynamique et établi d’un point de vue historiographique. Son avènement a instauré un nouveau regard sur l’océan, en tant que lieu de passage dans une perspective maritime, et sur les échanges transatlantiques du début du XVe siècle jusqu’à la fin du XIXe siècle. Même s’il est géographiquement connecté à d’autres espaces et sujet à des « expérimentations de fertilisation croisée » (Subrahmanyam, 2007), l’espace atlantique demeure un champ de recherche unique. Sa singularité est notamment incarnée par la conjoncture sans précédent de phénomènes historiques transnationaux majeurs (impérialisme, migrations massives libres et forcées, colonisation, esclavage) et par leurs conséquences inédites sur l’Ancien, le Nouveau Monde et l’Afrique, des premières « rencontres » entre Européens, Amérindiens et Africains, jusqu’à la formation de sociétés multiethniques (Vidal C., 2012).

L’Atlantique représente un espace privilégié pour l’observation et l’étude des circulations humaines, matérielles et/ou intellectuelles. Cet espace permet le développement de nouvelles approches historiques et littéraires comme le montrent les travaux réalisés depuis plusieurs décennies sur diverses thématiques telles : la traite négrière (Rediker, 2007), l’impérialisme (Armitage & Bradick, 2002 ; Clavaron & Moura, 2012), les migrations (Nugent, 1992), les transferts culturels (Poton & Vidal L., 2014 ; Appadurai, 2001). Cette journée d’études a pour objectifs de contribuer au dynamisme de la recherche dédiée aux circulations ; des Hommes, des biens, des idées ; qui font de l’Atlantique un « espace d’interaction » (Osterhammel, 2014). Pour cela, elle sera organisée en deux ateliers de travail distincts afin d’encourager les échanges et le débat entre les différents intervenants (étudiants de master et de doctorat).

  • Le premier atelier se consacrera aux nouvelles approches des circulations atlantiques liées aux récentes controverses historiographiques et méthodologiques (histoire globale, histoire connectée, etc.)
  • Le second abordera le renouvellement des approches des circulations dans l’espace atlantique à l’aune de sources, nouvelles ou réexaminées (journaux de voyage, correspondances, littératures, musiques, etc.)

Modalités de soumission

Chaque atelier (un le matin et un l’après-midi) durera 2 heures. La première heure sera consacrée aux communications des participants (4) et la seconde, quant à elle, fera place à un débat entre ces derniers et un discutant (professeur). Ainsi, le format des communications sera de 15 minutes par intervenant.

Les propositions de communication (1 page maximum) seront à envoyer avant le vendredi 16 octobre 2015.

Elles devront être accompagnées d’un bref résumé du projet de mémoire/thèse, qui comprendra également une courte bibliographie indicative.

Les propositions doivent être envoyées aux adresses mails suivantes :

simon.balloud chez univ-lr.fr
jean-baptiste.blain chez univ-lr.fr
tsvetelina.ivanova chez univ-lr.fr
thomas.plancon chez univ-lr.fr
carina.sartori chez univ-lr.fr

Le conseil scientifique se réunira fin juin pour les examiner (réponses transmises la première semaine de juillet).

Les auteurs des communications retenues seront invités à faire parvenir le texte sur lequel reposera leur intervention pour le vendredi 20 novembre 2015.

Aucun soutien financier ne pourra être accordé aux participants dont les communications seront acceptées.

Contact : Carina Sartori - carina.sartori chez univ-lr.fr
Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLLASH)
1, Parvis Fernand Braudel
La Rochelle, France (17)

Comité d’organisation

  • Simon Balloud, doctorant en histoire contemporaine (ULR-UQAM)
  • Jean-Baptiste Blain, doctorant en histoire contemporaine (ULR)
  • Tsvétélina Ivanova, doctorante en littérature comparée (ULR)
  • Thomas Plançon, doctorant en histoire contemporaine (ULR)
  • Carina Sartori, doctorante en histoire contemporaine (ULR–UNESP)

Comité scientifique

  • Bruno Marnot, professeur d’histoire contemporaine (ULR)
  • Didier Poton, professeur d’histoire moderne (ULR)
  • Laurent Vidal, professeur d’histoire contemporaine (ULR)
  • Tangi Villerbu, maître de conférences HDR en histoire contemporaine (ULR)

Dans la même rubrique

Dernières brèves