Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Association pour l’étude de la colonisation européenne 1750-1850 : programme 2014-2015

lundi 27 octobre 2014, par Dominique Taurisson-Mouret

Association pour l’étude de la colonisation européenne 1750-1850 : Programme des séances pour l’année 2014-2015

17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris

  • 4 octobre 2014 :
    Olivette Otele : Les clubs abolitionnistes féminins en Angleterreau début du 19esiècle. [Salle Marc Bloch]
  • 8 novembre 2014 : Christine Chivallon, L’esclavage, du souvenir à la mémoire. Contribution à une anthropologie de la Caraïbe(Paris, Karthala, 2012) [Salle Picard]
  • 13 décembre 2014 : Marcel Dorigny et Bernard Gainot : présentation des actes du colloque Couleur, liberté, libérations coloniales [Salle Marc Bloch]
  • 10 janvier 2015 : Claire Bourhis-Mariotti, Haïti, lieu de mémoire du mouvement nationaliste africain-américain, 1830-1862. [Salle Picard]
    C’est ici, dans cette nationalité noire du Nouveau Monde, érigée sous de si glorieux auspices, qu’il faut s’installer (...) afin de régénérer la race et la libérer de l’oppressionet de l’ignorance, dans le monde entier.
  • 7 février 2015 : Frédérique Beauvois, Indemniser les planteurs pour abolir l’esclavage ? Une étude comparative des émancipationsaméricaines (1777-1888). [Salle Marc Bloch]
  • 14 mars 2015 : Cécile Révauger : Noirset francs-Maçons. Comment la ségrégation raciale s’est installée chez les frères américains, Paris, éditions Dervy, 2014. [salle Marc bloch]
  • 4 avril 2015 : Baptiste Biancardini, La réorganisation du lobby colonial sous le directoire. [ Salle Marc Bloch]30 mai 2015 : Frédéric Régent, Les propriétaires d’esclaves en Guadeloupe (1635-1848), typologie et évolution. [Salle Picard]
  • 6 juin 2015 : Journée d’étude en collaboration avec l’IHRF : La Nouvelle colonisation : projets, débats etexpériences [Salle Marc Bloch]
  • 20 juin 2015 : Assemblée générale annuelle de l’Association, suivie de la communication deJean-Louis Donnadieu:Toussaint avant Louverture, cinquante ans d’anonymat prérévolutionnaire. [salle à préciser]

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves