Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Atelier international : Une guerre oubliée ? Les colonies d’Afrique centrale dans la Première Guerre mondiale (Bruxelles, 16-17/12/2014)

samedi 13 décembre 2014, par Dominique Taurisson-Mouret

International workshop - Atelier international : Une guerre oubliée ? Les colonies d’Afrique centrale dans la Première Guerre mondiale, Bruxelles, 16-17 décembre 2014

Université Saint-Louis (Salle P61), 43 Boulevard du Jardin botanique, Bruxelles, Belgique (1000)

Programme détaillé de l’atelier

Atelier international : Une guerre oubliée ?. Les colonies d’Afrique centrale dans la Première Guerre mondiale

« La mobilisation des colonies a été un élément essentiel de la Première Guerre mondiale et de son caractère global. Comme champs de bataille et/ou comme pourvoyeurs de ressources pour les économies de guerre métropolitaines, les territoires colonisés, au premier rang desquels l’Afrique, ont joué un rôle clé dans ce qui fut aussi (et peut-être surtout) une guerre d’empires. Si les historiens des colonies françaises et britanniques s’intéressent depuis plusieurs années à l’utilisation des troupes africaines sur les fronts européens et plus généralement à la participation des sujets coloniaux à l’effort de guerre en Afrique même, ces questions sont presque invisibles dans l’historiographie du Congo - comme dans celle de la Belgique d’ailleurs. À la lumière des avancées de la recherche sur les autres empires coloniaux, et tout particulièrement sur les colonies africaines, l’objet du présent workshop est de réfléchir aux enjeux, au déroulement et aux conséquences de la Première Guerre mondiale dans une Afrique centrale alors au cœur des rivalités impériales et largement dominées par le Congo belge. Les présentations de ces deux journées interrogent ainsi les manières dont le conflit et les mobilisations auxquelles il a donné lieu ont affecté à la fois cette région et ses populations ainsi que les contours matériels et idéologiques du projet colonial belge. »

Pour plus de renseignements : Bérengère Piret

Dans la même rubrique

Dernières brèves