Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Colloque : Acculturation et systèmes normatifs. Aspects historiques et nouveaux défis dans le bassin méditerranéen (Limoges, 24-25/10/2012)

dimanche 14 octobre 2012, par Dominique Taurisson-Mouret

Colloque : Acculturation et systèmes normatifs. Aspects historiques et nouveaux défis dans le bassin méditerranéen

Programme PRES Limousin Poitou Charente, Limoges, Faculté de droit et de sciences économiques, site du Forum, Limoges, 24-25 octobre 2012

Dans le cadre d’un réseau de recherche et d’enseignement liant les Universités du PRES Limousin Poitou Charentes à plusieurs Universités méditerranéennes, l’occasion est donnée de rassembler historiens et juristes autour de la question de l’acculturation juridique.

Les mutations spectaculaires que connaît actuellement le monde méditerranéen rappellent celle vécue par plusieurs pays de ce bassin au milieu du XIXe siècle, marginalisant le système juridique islamique par une vague de codifications diverses et l’adoption d’un statut juridique encadrant le pouvoir politique en place. Sous la pression occidentale, voire, sous l’influence d’un certain impérialisme culturel, le monde méditerrranéen entra presque tout entier, non sans difficultés, dans l’ère de la modernité juridique.

A nouveau le monde méditerranéen se trouve à la croisée des chemins. Le printemps arabe, en mettant fin à des régimes autoritaires qui avaient étatisé et cantonné l’Islam dans un périmètre juridique restreint, a libéré des aspirations sociales et politiques très profondes. Dans une inévitable oscillation entre légalité et sacralité, les actuels chantiers constitutionnels et de codifications seront de bons révélateurs de ces tendances.

De tels mouvements incitent les chercheurs à revenir sur le problème de l’acculturation juridique et ses limites. Expérience historique et actualité juridique internationale soulèvent plusieurs questions relatives à la hiérarchie des systèmes juridiques et à l’universalisme du modèle occidental : celles du métissage, de la résistance et de la subordination.

Programme

24 octobre, première session, à partir de 13h30 : Les enjeux de la sacralité

  • Georges Kadige (Beyrouth), Le confessionnalisme au Liban, modèle original et Neji Baccouche (Sfax), Du Faqih au juriste : l’étatisation du droit en Tunisie.
  • Pascal Texier (Limoges), La répression du blasphème dans les Leggi criminali per l’isola di Malta (1850-1854).
  • Ivan Biliarsky (Sofia), Réception du Droit et affiliation culturelle : le cas de Bulgarie.

25 octobre, deuxième session, à partir de 9h00 : La création normative à l’épreuve

  • Claude Bontems (Paris), L’invention du droit musulman algérien durant l’époque coloniale.
  • Jacques Bouineau (La Rochelle), La fascination pour l’Orient au XIXe siècle. Rencontre de l’art et du politique ;
  • Mohammed Mahfoudh (Sfax), Acculturation et codification en Tunisie à partir du milieu du XIXe siècle.
  • Ibrahim Kaboglu (Istanbul), Les processus constitutionnels dans le bassin méditerranéen.
  • Driss Ghounbaj (Limoges), Acculturation juridique et droit marocain de la famille : éléments d’identification.

25 octobre, troisième session, à partir de 14h : L’acclimatation des droits de l’Homme

  • Amir Arjomand (Téhéran), à déterminer.
  • Maria Boutros (Lyon/ Le Caire), Acculturation et droit international des droits de l’Homme.
  • Jean-Pierre Marguénaud (Limoges), Réflexion à propos de la création d’une Cour maghrébine des droits de l’Homme.

Contacts : xavier.perrot chez unilim.fr, jacques.pe...

Information from http://calenda.org/208206

Dans la même rubrique

Dernières brèves