Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Colloque Histoire des sciences « par en bas » (Le Mans, Université du maine, 5-7/06/2013)

vendredi 31 mai 2013, par Dominique Taurisson-Mouret

Colloque Histoire des sciences « par en bas »

5-7 juin 2013 - Université du Maine /IUFM

Ce colloque a pour fonction de faire l’état des lieux d’un pan nouveau de l’historiographie dans le domaine de l’histoire des sciences, celui d’une histoire écrite « par en bas », prenant en considération le rôle des profanes, des marginaux ou des « sujets » scientifiques dans la construction des savoirs et prêtant attention à la diversité des modes de circulation de ces savoirs dans les deux sens, entre les institutions savantes les plus officielles et les publics/acteurs les plus divers. Développée et théorisée par des historiens de la médecine depuis les années 1980, cette démarche s’est étendue aux autres champs de l’histoire des sciences. Mais les recherches restent souvent isolées et les réflexions méthodologiques éparpillées. Réunir des chercheurs issus d’horizons disciplinaires et géographiques divers afin de dresser un état des lieux de la recherche et de mener en commun une réflexion sur les enjeux théoriques, sur les méthodes et sur les sources d’une histoire des sciences par en bas, tel est l’objectif de cette manifestation.

La manifestation réunira, pendant trois jours, chercheurs confirmés et débutants, dans une perspective résolument pluridisciplinaire associant historiens, sociologues, philosophes, littéraires, géographes, scientifiques, conservateurs de musées. Conformément à ce programme, les communications retenues couvrent de larges pans de l’histoire des sciences, depuis l’histoire des mathématiques jusqu’aux sciences humaines et sociales, avec une insistance sur l’histoire des sciences de la santé physique et psychique, sur l’histoire des sciences agronomiques, du végétal et de l’environnement et sur des questions méthodologiques d’ensemble.

PROGRAMME

Mercredi 5 juin

9 h 30 Accueil des participants – Salle de Conférence

10 h – 10 h 45 Conférence plénière. Pietro Corsi – Faculté d’histoire, Oxford University – The market of ideas : writers and readers of French encyclopaedias, 1800-1850

10 h 45– 11h 00 Pause

11 h – 12 h 30 Sessions parallèles

Session 1 – Salle de conférence

Présidence : Dr Michel Nguyen (psychiatre, C.H.S. Sarthe)

  • Jean–Christophe Coffin – Université Paris-Descartes – Le retour au patient dans les années 1960. La pratique « par en bas » de la psychiatrie critique
  • Philip Rieder – MER Institut d’éthique bio médicale, Genève – Et le docteur ? Louis Odier (1748–1817) et le retour en grâce du médecin praticien
  • François Zanetti – Chercheur associé au CHISCO, Paris-Ouest-Nanterre – Le point de vue des patients du peuple : approche des parcours thérapeutiques au XVIIIe siècle

Session 2 – Salle E18

Présidence : Jacqueline Carroy (EHESS, Centre A. Koyré)

  • Camille Lorenzi – Doctorante, Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris I – L’aquarium en France dans les années 1850–1860, un outil de vulgarisation scientifique ?
  • Nicolas Verdier – CNRS – Figurer le territoire au niveau local : tension entre cartes et plans et affirmation d’une profession
  • Brigitte Waché – Cerhio, Université du Maine – L’apport des archéologues amateurs du XIXe siècle à l’histoire des origines du christianisme en Gaule

12 h 30 – 14 h Déjeuner

14 h 00–15 h 30 Sessions parallèles

Session 3 - Salle de conférence

Présidence : Ghislaine Lozachmeur (Cancéropole du Grand Ouest, Université de Brest)

  • Mathilde Chollet – Doctorante, Cerhio, Université du Maine – La culture thérapeutique d’une femme de la petite noblesse rurale du XVIIIe siècle, entre savoirs savants et empirisme : le cas de madame de Marans
  • Nahema Hanafi – Université Toulouse II – « L’ancien sentiment est trop avantageux à notre sexe pour céder sans combattre » : savoirs médicaux et appropriations féminines (France/Suisse, XVIIIe siècle)
  • Micheline Louis–Courvoisier – Institut d’éthique biomédicale, Genève – La mélancolie dans les consultations adressées au Dr Tissot (1728–1797)

Session 4 – Salle E18

Présidence : Pietro Corsi (Faculté d’histoire, Oxford University)

  • Denis Diagre-Vanderpelen –Jardin botanique national de Belgique – La Société Royale de Botanique de Belgique (1862–1875) : leader ou outsider scientifique ?
  • Eric Pierre – Cerhio, Université d’Angers – La protection des animaux en France entre science, vulgarisation et morale (1845–1914)
  • Nadine Vivier – Cerhio, Université du Maine – La Société d’horticulture de Saint Germain–en–Laye sous le Second Empire

15 h 30 – 15 h 45 Pause

15 h 45 – 17h 45 Sessions parallèles

Session 5 - Salle de conférence

Présidence : Yohan Trichet (psychologue clinicien, C.H.S. Sarthe)

  • Rémy Amouroux – Faculté de médecine de Brest – Anne Berman (1889–1979), une « simple secrétaire » du mouvement psychanalytique français
  • David Niget – Cerhio, Université d’Angers et Université catholique de Louvain – Expertise médico–pédagogique et délinquance juvénile en Belgique au XXe siècle
  • Régine Plas – Université Paris-Descartes – Une société savante en marge de la psychologie officielle : l’institut général psychologique (1900–1933)
  • Marie Bergounioux – Enseignante dans le second degré - Gauvain Leconte (doctorant à l’Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques) - L’épilepsie dans la bande dessinée. L’ascension du haut mal, David B.

Session 6 – Salle E18

Présidence : Benoît Schoefs (Laboratoire Mer, Molécules, Santé, Université du Maine)

  • De Santana Aderivaldo Ramos – Doctorant, Université Paris IV – Lettres, renseignements et « notice » sur l’Afrique Centrale et le pays des Ijebus. La place du témoignage dans la production scientifique au cours de la première moitié du XIXe siècle
  • Marianna Fenzi – Doctorante, Centre A. Koyré – Le maïs criollo du Mexique affaire d’agronomes ou de paysans ?
  • Maëlle Levacher – AMO, Université de Nantes – Genstilshommes et médecins de province : nature et statuts de leurs contributions à L’Histoire naturelle de Buffon
  • Sylvain Olivier – Université de Perpignan – et Eric Fabre ) IUT de Provence et Aix-Marseille Université– Une revalorisation du rôle des acteurs modestes de l’agronomie à travers deux exemples de la France méridionale : le genêt et le ver à soie (XVIIIe–XIXe siècles)

Visite guidée du vieux Mans – Départ du campus à 18h15

Jeudi 6 juin

9 h 00 – 10 h 30 Sessions parallèles

Session 7 - Salle de conférence

Présidence : Anne Mercier (Maine Sciences)

  • David Aubin – Université Pierre et Marie Curie, Institut de mathématiques de Jussieu – Calculer à Greenwich au XIXe siècle : résistances, opportunités et le « registre caché » du personnel des observatoires
  • Volny Fages – ENS Cachan – Une astronomie théorique « par en bas » ? Les auteurs de théories cosmogoniques français entre 1860 et 1920
  • Henry Kreuzman – Wooster College, Ohio – Alexander Gordon : A Practitioner Marginalized within his Community and the Medical Profession

Session 8 – Salle E 18

Présidence : Nadine Vivier (Cerhio, Université du Maine, Présidente de l’Association des historiens contemporanéistes)

  • Loïc Casson – Doctorant, Centre A. Koyré – Charles Janet, ingénieur–naturaliste autour de 1900, un cas limite au somme de l’amateurisme
  • Maddalena Cataldi – Doctorante, Centre A. Koyré – Voyageurs et militaires dans la construction des études préhistoriques. Un exemple : l’invention de la Vallée des Merveilles au XIXe siècle
  • Anne-Gaëlle Weber – Université d’Artois – Le rôle de la littérature dans la constitution d’une science ornithologique (1760–1850)

10 h 30 – 10 h 45 Pause

10 h 45 – 12 h 45 Sessions parallèles

Session 9 – Salle de conférence

Présidence : Nathalie Richard (CERHIO, Université du Maine)

  • Gregoire Lemoine – Doctorant, Université Paris I – Les pratiques du passé sous la Restauration et la Monarchie de Juillet : appropriations populaires
  • Sébastien Mosbah–Natanson – Université de Paris-Sorbonne, Abou Dhabi – La mode sociologique autour de 1900. Place et rôle des auteurs éphémères
  • Luca Paltrinieri – Chambre de commerce et de l’industrie de Paris-Ile de France – Savoirs du corps, savoirs du nombre. Le contrôle de naissances et les savoirs de la population

Session 10 – Salle E18

Présidence : Annick Ohayon (Université Paris VIII)

  • Nicole Edelman – Université Paris-Ouest-Nanterre – Qui peut entendre les paroles de somnambules magnétiques ?
  • Aude Fauvel – Chercheuse libre – Fou et fier de l’être. La psychiatrie et les publications d’autobiographies de patients en France et en Grande–Bretagne au XIXe siècle
  • Isabelle Perreault et Marie-Claude Thifault – Université d’Ottawa – Questionnements théoriques et méthodologiques sur la dialectique entre psychiatres et patients à l’Hôpital Saint–Jean–de–Dieu de Montréal, 1873–1973.

12 h 45 – 14 h Déjeuner

14 h 00 – 14 h 45 Conférence plénière. Stéphane Tirard– Centre F. Viète, Université de Nantes – Sciences « par en bas », sciences « par en haut », mais quels problèmes ?

14 h 45 – 15 h 00 Pause

15 h – 16 h 30 Sessions parallèles

Session 11 – Salle de conférence

Présidence : Stéphane Tirard (Centre F. Viète, Université de Nantes)

  • Claire Gantet –Université Paris 1, Université de Munich – L’Aufklärung et la popularisation du savoir : journaux savants et discours sur la pédanterie
  • Sharman Levinson – Université d’Angers et American University of Paris – Ni dupes ni jouets. Journalistes médicaux et scientifiques contre Pierre Flourens, Secrétaire Perpétuel de l’Académie des Sciences, physiologiste, historien des sciences et auto-vulgarisateur

Session 12 – salle E18

Présidence : Laurence Guignard (Université de Lorraine)

  • Miriam Nicoli – Université de Lausanne – Les coulisses de l’édition scientifique au XVIIIe siècle
  • Catherine Radtka – Doctorante, Centre A. Koyré – Les manuels scolaires de sciences : une source pour histoire par « en bas » ?
  • Philippe Le Vigouroux et Gabriel Gohau – Centre F. Viète, Nantes – La dérive des continents : un exemple de discussions sur un savoir construit « par en bas »

18h00 Visite du Musée de Tessé

19 h – Cocktail dinatoire au Musée de Tessé

Vendredi 7 juin

9h 00 – 9 h 45 Conférence plénière. Jacqueline Carroy– EHESS, Centre A. Koyré – « Science par en bas et violon d’Ingres »

9 h 45 – 10 h 00 Pause

10 h 00 – 11 h 30 Sessions parallèles

Session 13 – Salle de Conférence

Présidence : Vincent Barras (Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé, Lausanne)

  • Antoinette Guise Castelnuovo – Labex Hastec – Le docteur Boissarie et les ’guéris’ de Lourdes face aux experts de la Salpêtrière et de l’école de Nancy (1890–1914)
  • Vincent Pidoux – Université de Lausanne – La méthode de rééducation du contrôle cérébral du Dr Vittoz : une pratique de guérison marginale (Lausanne, 1906–1925) ?
  • Nausica Zaballos – Doctorante, Centre A. Koyré-IRIS – Histoire de l’offre de soin dans la réserve navajo : le rôle joué par les figures d’intermédiaires dans la diffusion des savoirs médicaux et rituels.

Session 14 –Salle E18

Présidence : Cristiana Oghina-Pavie (Cerhio, Université d’Angers)

  • Pierre–Etienne Stockland – Doctorant, Columbia University – « La Guerre Aux Insectes » : Practical Entomology and Agricultural Improvement in Enlightenment France
  • Laurent Gall – Doctorant, Centre de recherches bretonnes et celtiques, Brest – Quand le paysan se met à l’herbe, l’agronome passe à table (Bretagne 1950–1980)
  • Sylvain Laubé et Arnaud Orain – Centre F. Viète, Université de Brest – L’épreuve des ancres dans la France du XVIIIe siècle : Le triomphe des praticiens contre la « sphère savante » ?

11 h 30 – 13 h 00 Sessions parallèles

Session 15 – Salle de conférence

Présidence : Hervé Guillemain (Cerhio, Université du Maine)

  • Guillaume Carnino – UTC Costech, CRH (CNRS, EHESS) – La pisciculture après 1850 : science ou savoir-faire ? De l’étude de cas à l’interrogation historiographique sur les présupposés d’une histoire populaire des sciences
  • Renaud D’Enfert – ENS Lyon, Institut français de l’éducation – L’enseignement « populaire » des mathématiques au XIXe siècle : Quels acteurs ? Quelles mathématiques ?

Session 16 – Salle E18

Présidence : Gabriel Gohau (Centre François Viète - Comité français d’histoire de la géologie - COFRHIGEO)

  • Florian Charvolin – Centre Max Weber, Lyon – La mesure de la pollution de l’air entre sens commun et opération technique : quelques leçons des années 1950-1960 en France
  • Rémi Luglia – Agrégé, docteur en histoire – Valérie Chansigaud (chercheuse associée à SPHERE) - La protection des oiseaux (1880–1930). Les relations complexes entre scientifiques, amateurs et citoyens
  • J. Marc MacDonald – University of Saskatchewan (Canada) – Enlightenment Nexus : The Delesserts’ British-Franco-Swiss Network and its Dissemination of International Science

13 h 00 – 14 h 30 Déjeuner

14 h 30 – 15 h 30 Conférence plénière. Vincent Barras– Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé, Lausanne – Trois décennies d’histoire de la médecine « par en bas »

15 h30 – 16 h00 Discussion générale et conclusions du colloque

Dans la même rubrique

Dernières brèves