Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Colloque International : « Afrique du Nord et Afrique subsaharienne dans la Grande Guerre 1914-1918 : Patrimoine, commémoration, transmission » (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et Archives nationales, 12-14/09/2016)

mardi 23 août 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

Manifestation organisée par l’UMR SIRICE et l’ Université Paris 1- Panthéon-Sorbonne (Alya Aglan, Pierre Vermeren), les Archives nationales (Jean-Pierre Bat, Isabelle Chave, Françoise Lemaire), Marina Lafay, le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux (Elena Le Gall, Anne Pageot), le musée de l’Armée (François Lagrange) et Paul Nicolas.

Programme

« Un siècle s’est écoulé depuis le déclenchement de la Grande Guerre, qui, en 52 mois, a laissé derrière elle 18 millions de morts, autant de blessés et des dizaines de millions survivants, dont les derniers sont aujourd’hui décédés. Ce cataclysme imprévisible dans l’histoire du monde, associé à une dimension pour la première fois proprement mondiale, des pertes matérielles considérables et un véritable traumatisme moral, spirituel et intellectuel, hante l’esprit du monde entier. Il n’a pas empêché l’enchaînement infernal qui, une génération plus tard, allait précipiter le monde dans la Seconde Guerre mondiale.
En ce début du XXIe siècle, le retour de la crise économique et la montée des tensions au Moyen-Orient incitent penseurs et historiens à revenir sur ce drame fondateur du siècle précédent :
Comment est il-né ? Comment a-t-il changé la face du monde ? Comment les peuples l’ont-ils vécu, et le cas échéant, quelles leçons en ont-ils tirées ?
Depuis le lancement, en 2014, des commémorations du Centenaire, en France et à l’étranger, de nombreuses initiatives voient le jour pour renouveler notre regard sur ces questions et réfléchir aux conditions de la transmission et de la pérennisation de la mémoire de cet événement hors du commun. Parmi les nombreux champs visés, on ne saurait négliger la place des peuples du monde dans cette Grande guerre, et parmi ceux-ci la contribution militaire et laborieuse des peuples coloniaux, mobilisés à cette fin par centaines de milliers d’hommes. Dans le cas de l’empire français, l’Armée d’Afrique et les troupes coloniales ont donné un rôle de premier plan aux pays d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne, dont les soldats ont été progressivement employés et utilisés par centaines de milliers, afin de soutenir une armée française saignée à blanc. »

Parrains d’honneur

  • M. Stéphane AUDOIN ROUZEAU, Historien, directeur d’études à l’EHESS, Président du Centre international de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne (Somme). Il est l’auteur de multiples ouvrages sur la Guerre de 14-18 dont l’un des derniers est 1914-1918, La violence de la guerre, Paris, Gallimard, 2014
  • M. Jean Pierre CHRÉTIEN, Directeur de recherches émérite du CNRS, est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’Histoire de l’Afrique orientale (notamment de l’Afrique des Grands lacs) aux XIXe et XXe siècles, la Colonisation allemande (fin XIXe s.-début XXe s.), l’Histoire du Burundi dans la longue durée
  • M. Marc MICHEL, Historien Professeur émérite à l’Université de Provence spécialiste médiatisé de la Grande Guerre. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles, dont par exemple L’Afrique dans l’engrenage de la grande guerre (1914-1918), Paris Karthala, 2013

Comité scientifique

M. David GUILLET, directeur adjoint du Musée de l’Armée, Paris
M. Alain ARTISSON, directeur Mission centenaire, au conseil départemental Meuse
M. Michel ROUGER, Directeur du Musée de la grande guerre de Meaux
Mme Clotilde HOUOT, doctorante Paris 1 et Oxford
M. Louis BLIN, vice consul à Djeddah, conseiller aux MAE (orient), Docteur en Histoire
M. Philippe PETRIAT, Maitre de conférence en Histoire, Paris 1 Panthéon Sorbonne
Mme Alya AGLAN, professeur d’histoire, Paris 1 Panthéon Sorbonne
M. Pierre VERMEREN, professeur d’histoire, Paris 1 Panthéon Sorbonne

Colloque organisé en partenariat avec la chaire Maghreb de Paris 1, l’Institut des mondes africains, l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, le centre Jacques-Berque, les directeurs des Archives nationales en Afrique, la société des amis du musée de la Grande Guerre, l’Ossuaire de Douaumont, l’Association des professeurs d’histoire et de géographie, RFI, le réseau Canopé.

Avec le soutien du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, des ambassades de France à Alger et au Maroc, du ministère de la Défense, de l’Office national des Anciens Combattants et Victimes de guerre, de la Mission du Centenaire de la Grande Guerre, de l’Agence universitaire de la francophonie, de la Région Île-de-France, du Conseil départemental de la Meuse.

Informations, inscription et modalités de règlement : Marina Lafay, coordinatrice du colloque : colloque19141918 chez gmail.com

  • Archives nationales, 59 Rue Guynemer - Pierrefitte-sur-Seine, France (93380)
    Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, Rue Lazare Ponticelli - Meaux, France (77100)
  • Ossuaire de Douaumont - Douaumont, France (55)
  • Musée de l’Armée, hôtel des Invalides, 129 Rue de Grenelle - Paris, France (75007)
Du 12 au 14 septembre 2016

Dans la même rubrique

Dernières brèves