Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

A écouter en ligne les communications du colloque : « Minorités en Méditerranée au XIXe siècle. Identités, identifications, circulations » (Paris, SciencesPo, 23-24/03/2016)

lundi 11 juillet 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Colloque organisé par Valérie Assan, Bernard Heyberger, Philippe Portier et Jakob Vogel
  • Centre d’histoire de Sciences Po / Groupe Sociétés Religions Laïcités / EPHE / Laboratoire européen d’histoire et anthropologie des savoir, des techniques et des croyances (haStec) / Palais de la Porte Dorée - Musée de l’histoire de l’immigration / Césor / CIERA /IISMM

A écouter les conférences filmées du colloque « Minorités en Méditerranée au XIXe siècle » sur Akadem

La genèse des Etats-Nations en Méditerranée

  • M. Amar, Historienne – A. Aylin-De-Tapia, Historienne – J. Dakhlia, Historienne – K. Dirèche, Historienne – B. Heyberger, Historien – M. Lazar, Historien – PA Masse – P. Portier, professeur – J. Vogel, Historien

Transferts des normes et circulation des pratiques étatiques

  • F. Abecassis, Historien – A. Koçunya, Historienne – L.O. Mallet, historien – F. Renucci, Historienne du droit

Fabriquer des minorités pour mieux gouverner

  • S. Ben-Layashi, historien – F. Ben-Slimane, Historienne – A. Massot, Historienne – C. Nicault, historienne

Le 23 mars  : Centre d’histoire de Sciences Po,, 56 rue Jacob 75006 Paris, Salle de conférences (rdc.)

Le 24 mars : CNRS. Cité des Fleurs, 29 rue Gauthey 75017 Paris

INSCRIPTION OBLIGATOIRE : contact.centre-histoire chez sciencespo.fr

PDF - 1.7 Mo
Programme complet

Ce colloque d’historiens vise à interroger les modalités de l’identification, de la catégorisation et de l’administration des minorités dans les différents empires en Méditerranée au XIXe siècle et jusqu’à la dissolution de l’Empire ottoman et aux accords de Lausanne de 1923. Ceux-ci donnent en effet une reconnaissance juridique internationale à certains groupes minoritaires « nationaux » correspondant souvent à des minorités religieuses. On s’intéressera en particulier à la frontière mouvante entre une définition tantôt religieuse, tantôt séculière, voire ethnicisée des minorités concernées.

Le colloque se penchera en outre sur les phénomènes de circulation des normes et des pratiques étatiques entre les différents empires, notamment sous l’effet de l’impérialisme européen. On s’intéressera aussi aux reconfigurations identitaires consécutives aux redécoupages des territoires impériaux dans l’espace méditerranéen, ce qui permettra de questionner les nouvelles formes d’identification et d’appartenance, individuelles et collectives. Adoptant une démarche résolument comparatiste, le colloque fera dialoguer les communications sur les différents territoires impériaux et sur les diverses puissances impériales concernées.

Comité scientifique :

Frédéric Abecassis (ENS Lyon, LARHRA),
Marianne Amar (Musée de l’histoire de l’immigration),
Valérie Assan (GSRL),
Manuel Borutta (Ruhr-Universität Bochum),
Jocelyne Dakhlia (EHESS),
Karima Dirèche (IRMC, Tunis),
Bernard Heyberger (césor, ehess),
Catherine Nicault (Univ. de Reims),
Philippe Portier (GSRL),
Benjamin Stora (Président du Conseil d’orientation du Palais de la Porte Dorée),
Jakob Vogel (Centre d’histoire de Sciences Po),
Colette Zytnicki (Université Toulouse–Jean Jaurès)

Dans la même rubrique

Dernières brèves