Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Colloque international : (Re)appropriation des savoirs. Acteurs, territoires, processus, enjeux (Paris, Université Paris-Diderot, 18-20/05/2016)

vendredi 6 mai 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Réalisé avec le soutien financier du CESSMA, du Conseil Scientifique de l’Inalco et de l’IRD
  • Université Paris-Diderot, Amphi Buffon, Angle rues H. Brion et E. Morante 75013 Paris M° ligne 14 Bibliothèque / RER C Bibliothèque / T 3a Avenue de France Bus 62-89-132-325
  • Contacts : Marie-Albane de Suremain marie-albane.desuremain@univ-paris-... et Anne Viguier anne.viguier chez inalco.fr
PDF - 419.1 ko
Appel à communication
PDF - 125.4 ko
Programme

Mercredi 18 mai 2016

13h30 Accueil 14h00 Ouverture : Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Vice-présidente du Conseil scientifique de l’INALCO ; Gilles Guiheux, Directeur du CESSMA UMR 245

14h30- 16h30 Panel 1 : Conserver, réinventer : patrimoine et savoir-faire : Présidente : Anath ARIEL DE VIDAS, EHESS CERMA

  • Anne-Julie ETTER, Université de Cergy-Pontoise, AGORA / Fondation des Sciences du Patrimoine, LabEx PATRIMA, « Les savoirs et les savoir-faire liés à la conservation des monuments dans l’Inde coloniale (fin du XVIIIe siècle-années 1850) ».
  • Harit JOSHI, Inalco CESSMA, USPC, « La réappropriation populaire des monuments historiques de Delhi ».
  • Chia-Ling HSU, Université Paris Diderot, CESSMA, USPC, « French cuisine education : A comparative study of Taiwanese learning in Taiwan and France ».
  • Laura Sofia GOMEZ MADRIGAL, Université de Colima, Mexique, Arianna SANCHEZ ESPINOSA, Université de Colima, Mexique, (sous réserve) « Les tenangos d’Hidalgo : broderies indigènes et enjeux de protection d’un savoir-faire traditionnel au Mexique ».

16h30-17h00 Introduction du Panel 2 : Dire, (ré)écrire : traverser les langages

  • Daniel NEGERS, Inalco, CESSMA, USPC, « Facteurs imposés & facteurs impensés de l’appropriation linguistique d’une langue étrangère dite “rare”, le télougou — Formes de l’appropriation littéraire ».

Jeudi 19 mai 2016 8h30-9h00 Accueil

9h00-10h30 Panel 2 : Dire, (ré)écrire : traverser les langages : Présidente : Béatrice FRAENKEL, EHESS, Centre Maurice Halbwachs

  • Stéphanie BOUTEVIN, Groupe Société, Religion et Laïcité (GSRL) et Laboratoire interdisciplinaire de l’X (LINX), « Appropriation des savoirs par les Abénakis de Saint-François (Canada) au XIXe siècle ».
  • Cécile GUILLAUME-PEY, Labex CAP (IIAC), « Une écriture « bonne à boire » ou « bonne à lire » ? Tensions rituelles autour de l’appropriation de l’écrit chez les Sora (Inde centrale) ».
  • Marie DE RUGY, Université Paris I, Institut Pierre Renouvin, « Enquête et collecte de renseignements par les Européens dans la péninsule indochinoise, au tournant des XIXe et XXe siècles : une réappropriation des savoirs locaux ? ».

10h45- 12h45 Panel 3 : Représenter et soigner les corps Présidente : Florence BRETELLE-ESTABLET, CR CNRS, REHSEIS

  • Véronique DUCHESNE, Université Paris Descartes, CEPED, USPC, « Savoirs thérapeutiques traditionnels et santé publique : nouveaux acteurs et nouveaux enjeux. L’unité de médecine traditionnelle du CHU de Treichville (Abidjan, Côte d’Ivoire) ».
  • Clara DUTERME, LISST-Centre d’Anthropologie sociale, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, « La circulation des connaissances et le bricolage des pratiques au sein des équipes d’anthropologie légiste guatémaltèques ».
  • Lucia CANDELISE, Institut Etudes Genre, Université de Genève, Gilles REMILLET, Université de Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense, Matthias SOHR, Institut Etudes Genre, Université de Genève, « Acupuncture et moxibustion en Suisse, un exemple d’appropriation du savoir médical chinois dans l’espace européen ».
  • Francesca DAL LAGO, Docteur Ph. D., chercheuse indépendante, « Appropriation et repositionnement du réalisme académique dans les aquarelles de Fan Tchunpi (1898- 1986) ».

14h15- 15h45 Panel 4 : Textes anciens : relire, (ré)interpréter : Présidente : Anna CAIOZZO- ROUSSEL, Paris-Diderot, ICT, USPC

  • Jean ARZOUMANOV, UMR Mondes iranien et indien, Université Paris 3, USPC, « Traduire l’étrange : le persan et les religions indiennes dans l’Inde du 18e siècle ».
  • Laetitia FRONVAL, EHESS, « Les réappropriations des poèmes de Hâfez et du fâl-e Hâfez en Iran, XXe-XXIe siècles ».
  • Anne VIGUIER, INALCO, CESSMA, USPC, « La réappropriation du corpus littéraire du Sangam en Inde du Sud à l’époque coloniale : trajectoires individuelles et dynamiques collectives ».

16h00- 18h15 Panel 5 : (Re)construire du politique : Présidente : Françoise BOURDARIAS, CITERES / CESSMA, USPC

  • Alexandra GALITZINE-LOUMPET, Inalco, CESSMA, USPC, « Gouverner par (ré)appropriation. Politique de l’emprunt et invention de la singularité dans le royaume Bamoun (Ouest Cameroun, XIXe-XXe siècle) ».
  • Céline WANG, Université Paris-Diderot, CESSMA, USPC, « Appropriation et réappropriation du concept de démocratie à travers l’évolution de la notion de peuple et d’État en Chine ».
  • Jakub SYPIANSKI, Université Gutenberg, Mayence, « Les enjeux idéologiques des échanges du savoir ancien et nouveau entre les Byzantins et les Musulmans (750-1100 apr. J.-C.) ».
  • Dongxiang XU, EHESS, CECMC, « L’appropriation du néo-humanisme en Chine – Le groupe de Critical Review et le Mouvement de la nouvelle culture ».
  • MarieCHOSSON,INALCO,CESSMA,USPCetVéronicaGONZALEZ-GONZALEZ,IEPToulouse, « La politisation des discours de revendication identitaire dans deux communautés du Chiapas : logiques et trajectoires d’appropriation de concepts exogènes ».

Vendredi 20 mai

9h00-9h30 Ouverture Présidente : Sophie DULUCQ, Université Toulouse 2-Jean Jaurès, FRAMESPA

  • Alexandre FONTAINE, Université de Genève et UMR 8547, « Pays germaniques – Transferts culturels », ENS-Ulm Paris, « Racines étrangères de l’école de la IIIe République et resémantisations de savoirs scolaires. Acteurs-transferts-déni ».

9h30-11h15 Panel 6 : Retrouver, (ré)élaborer des savoirs scientifiques

  • Seck DIENG, Lycée de Guéoul, Sénégal, « L’IFAN en contexte postcolonial : impact de l’africanisation de l’institut sur la dynamique de production et d’appropriation des savoirs ».
  • Marie-Albane DE SUREMAIN, Université Paris-Est-Créteil, CESSMA, USPC, « Des historiens entre Afrique et Occident, réappropriations croisées de savoirs et de savoir-faire à l’université d’Abidjan (1964-début des années 1980) ».
  • Martin MOURRE, IMAF, EHESS, « Afrika zamani. Quand le passé de l’Afrique s’écrit depuis le continent. Étude de la revue de l’Association des Historiens Africains, 1973-2013 ».
  • Thuy Phuong NGUYEN, Université Paris-Diderot, CESSMA, USPC, ERHISE, « La vietnamisation de l’enseignement supérieur au Sud-Vietnam (1955-1975) : question pédagogique et problème politique »

11h30-12h30 Panel 7 : Valoriser, moderniser les traditions

  • Ingrid LE GARGASSON, EHESS, CEIAS, « L’institutionnalisation de la musique hindoustanie, entre la recomposition et la réappropriation d’un savoir « traditionnel » indien ».
  • Marion ROBINAUD, EHESS, Institut Marcel Mauss – LIAS, « Ethnographie de l’appropriation en terrain nord-amérindien. Un processus dynamique ».

14h00-16h30 Panel 8 : User des normes et des outils internationaux : Présidente : Mina KLEICHE-DRAY, IRD, CEPED, USPC

  • Mohammed BENIDIR, Université Mohammed V Rabat-Agdal, Université de Liège, « Entre transfert, intermédiation et apprentissage. L’appropriation des capacités du courtage en développement dans le Sud-Est du Maroc ».
  • Dominique COURET, IRD, CESSMA, USPC, Ousmane DEMBELE, Institut de Géographie tropicale, UFR SHS de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire), « Appropriation croisée du registre juridique postmoderne du développement durable entre entreprise minière et villageois dans le centre ouest de la Côte d’Ivoire ».
  • Gaëlle RONSIN, Université de Grenoble, IRSTEA et EDYTEM, labex ITEM, « Quelles modalités de production, de circulation et d’utilisation des savoirs mobilisés dans les conseils scientifiques d’espaces protégés ? ».
  • Houssen ZAKARIA, Université Paris-Est-Créteil, « Position socioprofessionnelle et réappropriation du Document stratégique de la lutte contre la pauvreté par les autorités comoriennes ».
  • Flore GUIFFAULT, Groupe de Sociologie pragmatique et réflexive, EHESS, « Données géospatiales et gestionnaires des risques : circulation des pratiques et savoirs en Haïti »

Dans la même rubrique

Dernières brèves