Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Communication de Julie d’Andurain : « Le lobby colonial ou l’emboîtement des réseaux » // 3e Rencontre Res-Hist (Réseaux & Histoire) (Paris, 29-31/10/2015)

lundi 26 octobre 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

La troisième rencontre du groupe Res-Hist (Réseaux & Histoire), organisée dans le cadre de l’Université Sorbonne Paris Cité, avec l’appui notamment del’équipe d’Études anglophones de Paris 3, du CESSMA (UMR 245), du projet Dyrem, de l’UMR IDEES et du CMMC aura lieu à Paris du jeudi 29 octobre après-midi au samedi 31 octobre 2015 matin. Dans le prolongement des deux précédentes rencontres (septembre 2013 à Nice, avril 2014 à Toulouse), nous entendrons une dizaine de présentations de recherches en cours mobilisant de manière précise, sur un terrain historique, des notions propres à l’une des nombreuses déclinaisons de l’analyse de réseaux. L’objectif de l’atelier est de permettre aux participant-e-s de formuler leurs questions, exprimer leurs doutes sur leur recherche en cours, engager une discussion à ce propos, autant que de présenter leur travail à des spécialistes de domaines très différents. Des invité-e-s issu-e-s d’autres disciplines, mais travaillant sur des sources historiques ou de manière diachronique, présenteront également des travaux récents ou en cours.

PDF - 103.9 ko
Programme de la Rencontre Res-Hist (Réseaux & Histoire)

L’accès est ouvert à tou.te.s sans frais d’inscription

Le format donnera la priorité à la discussion des aspects conceptuels, méthodologiques et pratiques de chaque recherche : définitions précises des termes utilisés pour parler des réseaux, choix et traitement des sources, formats de bases de données, logiciels ou indicateurs de réseaux à utiliser, principes de représentation graphique, etc. Le temps de présentation proprement dit sera pour chaque intervenant.e de 15 minutes, suivies de 35 à 40 minutes de discussion.

Programme provisoire (les horaires ne devraient pas changer ; en revanche, l’ordre des communications et leurs titres ne sont pas fixés définitivement)

A noter : Des résumés étendus des contributions, voire des articles complets pour les invité.e.s, sont proposés en amont sur le site de Res-Hist ; n’hésitez pas d’ores et déjà à poser vos questions aux auteur.e.s par le biais des commentaires de ce carnet.

Jeudi 29 octobre 14h-19h à l’Université Paris Diderot, Amphi Turing, Bâtiment Sophie Germain, croisement rue Alice Domont et Léonie Duquet et Avenue de France, Paris 13, métro Bibliothèque François Mitterrand ou tramway 3a, Avenue de France

  • Claire Bidart (sociologue, CNRS, laboratoire LEST), “Time matters” : aspects de l’analyse longitudinale des réseaux en sociologie” (d’après les articles parus en 2012 dans Idées économiques et sociales et dans Time Society)
  • Anne-Laure Méril-Bellini delle Stelle (docteure en histoire de l’Université de Toulouse-Jean Jaurès, professeure en lycée), “La notion de réseau au service de l’histoire du genre. La sociabilité des mulieres religiosae des Pays-Bas méridionaux du 13e siècle”
  • Raphaëlle Nollez-Goldbach (juriste, CNRS, Centre de Théorie et Analyse du Droit, qui présentera une recherche réalisée avec Fabien Tarissan, Université Pierre et Marie Curie, Complex Networks), “Le réseau des décisions de la Cour pénale internationale”
  • Sébastien Schick (doctorant à l’Université de Paris 1 et à la Ludwig-Maximilian-Universität, Munich), “Le pouvoir du ministre et son réseau : questions méthodologiques à partir du cas des « principaux ministres » allemands du 18e siècle”
  • Pierre Verschueren (doctorant à l’Université de Paris 1, IHMC), “Un champ dans le temps : les recompositions des sciences physiques après la Seconde Guerre mondiale au prisme des doctorats d’État (1944-1968)”

Vendredi 30 octobre, 9h30-12h30 à l’Université de Paris 3, Petit Amphi, 5 rue de l’Ecole de Médecine, Paris 6e, métro Odéon (Accueil-café dès 9h)

  • Julie d’Andurain (enseignant-chercheur, membre du Centre Roland Mousnier (UMR 8596) et détachée au CDEF/DREX (École militaire) en tant que directrice des études du bureau Recherche), “Le lobby colonial ou l’emboîtement des réseaux
  • Claire Lagesse (géomaticienne, doctorante, laboratoire MSC et UMR Lavue), “Lire l’histoire des villes entre leurs lignes”
  • Séverine Valiente (MCF, Université de Montpellier 3), “Réseaux d’information en Méditerranée orientale et services secrets de la monarchie des Habsbourg à l’époque de Philippe II (XVIe siècle)”

Déjeuner-buffet pour tous les participants

Vendredi 30 octobre, 14h-18h à l’Université de Paris 3, Petit Amphi, 5 rue de l’Ecole de Médecine, Paris 6e, métro Odéon

  • Laurent Beauguitte (géographe, CNRS, IDEES), “Réseaux d’acteurs au Conseil des droits de l’homme : des matrices de flux aux graphes bipartis augmentés”
  • Klaus Hamberger (anthropologue, EHESS, Laboratoire d’anthropologie sociale) et Karin Sohler (INED), “Réseaux familiaux et réseaux de mobilité : une étude de cas en Afrique de l’Ouest”
  • Salvatore Lo Piccolo (doctorant, Université de Toulouse Jean Jaurès, laboratoire Framespa et Labex SMS), ” Réseaux politiques et familiaux dans la ville de Messine lors de la révolte de Malvizzi (1674-78)”
  • Laurent Nabias (doctorant à l’Université de Paris Ouest, Chisco, et chargé de système d’information documentaire de l’université Paris 3), “Renchaînement d’alliances, transmission du patrimoine dans les topolignées et intégration dans les partis des princes : des facteurs clés pour la résilience de l’ancienne noblesse francilienne (1180-1437)”

Samedi 31 octobre, 9h30-12h30 au CSO, 19 rue Amélie, Paris 7e, métro La Tour-Maubourg

  • Rosemonde Letricot (doctorante à l’Université de Lyon 3, LARHRA), ” Réseaux perçus, réseaux vécus dans les Mémoires de Léonard Michon”
  • Thibaut Menoux (doctorant en sociologie à l’EHESS, CSE), “Essai de lecture réticulaire longitudinale des parrainages dans une amicale professionnelle de concierges d’hôtel de luxe”
  • Christophe Prieur (informaticien, Université Paris Diderot, Liafa) – titre à confirmer autour de l’étude de réseaux égocentrés

Organisation  : Laurent Beauguitte (CNRS, UMR IDEES), Pierre Gervais (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3), Claire Lemercier (CNRS, CSO-Sciences Po Paris), Zacarias Moutoukias (Université Paris Diderot), Christophe Prieur (Université Paris Diderot). Sélection des propositions : les membres du comité d’organisation avec, pour Res-Hist, Pierre-Yves Beaurepaire (Université de Nice), Michel Bertrand (Université de Toulouse/Casa de Velázquez), José María Imízcoz Beunza (Universidad del País Vasco) et Silvia Marzagalli (Université de Nice).

Contact  : reshist2013 chez gmail.com

Dans la même rubrique

Dernières brèves