Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Conflits et résistances au Maroc et dans les pays colonisés – Approches culturelles/Conflict and resistance in Morocco and the colonial regions - cultural approaches

La colonisation, accompagnée par un processus expansionniste d’occupation, aboutit souvent à une résistance de la part des colonisés. Ce thème a été négligé par bon nombre d’historiens à un moment où l’école des Annales décide de renoncer aux idoles de la tribu des historiens, à savoir : l’idole politique, l’idole individuelle et enfin l’idole chronologique. Les motifs de ce désintérêt à l’histoire coloniale, notamment des conflits qui l’accompagnent, sont épistémologiques, car les historiens préfèrent se consacrer aux aspects économiques et sociaux souvent délaissés par cette histoire. Au Maroc, au lendemain de l’indépendance, les historiens se sont penchés sur la réaction des Marocains à l’encontre des colons. Ils ont étudié certains aspects de la résistance ; mais ont souvent négligé les aspects culturels qui ont accompagné ces guerres. Par contre, aux Amériques, les historiens, inspirés par l’anthropologie culturelle et l’ethnohistoire, ont porté leur intention sur cet aspect.

En effet, en empruntant à l’anthropologie questionnaire et méthode, il serait possible de donner à cette histoire des conflits et guerres une profondeur pour la lier aux aspects sociaux, mentaux et culturels. Le transfert culturel constitue un cadre approprié pour traiter des interactions résultant du contact entre des cultures différentes. Il permet de replacer l’histoire des conflits dans la longue durée en la liant à l’histoire des mentalités et des cultures.


Page créée le jeudi 27 juillet 2017, par Dominique Taurisson-Mouret.


Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves