Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Congrès de l’APELA : « Panafricanisme, cosmopolitisme et « afropolitanisme » dans les littératures africaines » (Dijon, Université de Bourgogne, 17-19/09/2015)

dimanche 30 août 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

L’APELA – l’Association pour l’étude des littératures africaines – se consacre aux œuvres africaines dans leur diversité, orales ou écrites, en langue française, anglaise, portugaise, arabe, ainsi qu’en langues africaines ; dans leur diversité géographique aussi, sur le continent, en diaspora ou dans les îles des Caraïbes ou de l’Océan Indien. L’APELA est ainsi un lieu de rencontre des chercheurs, au-delà des cloisonnements universitaires.

Programme prévisionnel

Jeudi 17 septembre

  • 9h30-9h50 : Présentation du colloque
  • 9h50-10h30 : Guillaume Bridet (Université de Bourgogne) « Enjeux littéraires du cosmopolitisme »
  • 10h30-11h10 : Anthony Mangeon (Université de Strasbourg) : « Panafricanisme et écriture littéraire »
  • 11h30-12h10 : Françoise Vergès (London University) : « Frantz Fanon entre panafricanisme et cosmopolitisme »
  • 12h10-12h30 : Discussion

Politiques et pratiques culturelles du panafricanisme

14h – 15h30 : plénière

1. Elara Bertho (Université de la Sorbonne nouvelle) : « Figures régionales, nationales, panafricaines dans la Guinée de Sékou Touré : lorsque les arts entraient en politique »

2. Catherine Mazauric (Université de Provence) : « Cosmopolitisme vernaculaire et afropolitanisme au Sénégal : Boubacar Boris Diop, Louis Camara, Felwine Sarr »

3. Oana Panaite (Indiana University-Bloomington/USA)) : « Panafricanisme et littérature-monde : aboutissement esthétique ou détournement éthique ? »

Pause

16h – 18h : ateliers

Atelier A : Construire et imaginer l’unité culturelle panafricaine

1. Magali Renouf (Université François-Rabelais de Tours) : « Mami Wata, plongée au cœur d’un mythe panafricain qui traverse le monde »

2. Alice Lefilleul (Université de la Sorbonne nouvelle/ Université de Montréal) : « Vers un animisme cosmopolite africain »

3. Landry-Wilfrid Miampika (Universidad de Alcalá/Espagne) : « Cosmopolitisme et utopie transculturelle : L. S. Senghor et Alejo Carpentier »

4. Marc Kober (Université Paris 13) : « L’Egypte détachée du continent africain ? – Entre cosmopolitisme européen et levantin. »

Atelier B : l’engagement panafricain – politiques culturelles et renaissance littéraire

1. Yvonne-Marie Mokam (Denison University/USA) : « L’esthétique du panafricanisme dans le roman francophone. Le cas de Nathalie Etoké. »

2. Aurélie Journo (Université François-rabelais de Tours) : « ‘The Danger of a Single Story’ : nouveaux discours sur les identités littéraires anglophones »

3. Aurélie Dinh Van (Université de Toulouse-Le -Mirail) : « L’improvisation du jazzman, hérésie interprétative en vue de la cohésion d’un corps social globalisé »

4. Emmanuel Ndour (Université Paris Est) : « La saison de l’ombre de Leonora Miano : « récitation » d’une afropéenne. »

Vendredi 18 septembre

Transformations postcoloniales des problématiques panafricaines

9h-10h40 : Plénière

Restitution des ateliers de la veille (10 minutes)

1. Cyril Vettorato (ENS de Lyon) : « Le panafricanisme littéraire au Brésil, coup de force libérateur ou nouvel enfermement ? »

2. Richard Samin (Université de Nancy) : « Phaswane Mpe’s Welcome to our Hillbrow : an African writer’s take on Johannesburg’s cosmopolitanism »

3. Diana Haussmann (Freie Universität Berlin/ Allemagne) : « Afropea mise en scène : Écrits pour la parole de Léonora Miano »

Pause

11h-13h : ateliers

Atelier A : Culturalisations panafricaines des enjeux littéraires et artistiques ?

1. Arsène Blé Kain (Université de Bouaké) : « Climbié de Bernard B. Dadié : une rhétorique scripturaire afropolitaine »

2. Jaco Alant (University of KwaZulu-Natal) : « Pour une littérature de l’ethnomonde »

3. Khalil Khalsi (Université de la Sorbonne nouvelle/ Université de Montréal) : « D’une Afrique, l’autre. Ou le cosmopolitisme à la frontière du réel et de l’imaginaire. »

4. Virginie Brinker (Université de Bourgogne) : (sur la référence à l’Afrique dans le rap français ?)

Atelier B : Décentrements et migrations

1. Bernard de Meyer (University of KwaZulu-Natal) : « Représentations de l’afropolitanisme chez Abdurahman A. Waberi : errance et folie »

2. Aminata Aidara (Université de la Sorbonne nouvelle) : « Les témoignages des jeunes afropéens du recueil Exister à bout de plume »

3. Ghislain Nickaise Liambou (Université de Nice/Western University) : « Conscience diasporique et postures d’auteurs dans le roman africain francophone »

4. Marjolaine Unter Ecker (Université de Toulouse-Le-Mirail) : « La melancholia africana dans les œuvres afropéennes de Leonora Miano »

Atelier C : Les identités hybrides face aux impasses du panafricanisme

1. Romuald Valentin Nkouda (Université d’Aix Marseille/CIELAM) : « De la bipolarité spatiale comme expression du cosmopolitisme dans Ich bin ein Black Berliner de Jones Kwesi Evans et L’Impasse de Daniel Biyaoula »

2. Anna-Leena Toivanen (Université de la Finlande orientale) : « Cosmopolitanisme compromis :
Voyages transnationaux avortés dans Le mal de peau par Monique Ilboudo et Douceurs du bercail par Aminata Sow Fall »

3. Marissa Brown (University of Virginia/USA) : « Cosmopolitain, afropolitain, ou Eurocain ? Où situer J.M.G. Le Clézio’s L’Africain »

4. Sarah Burnautzki (Université de Manheim) : « Les critiques black féministes du panafricanisme »

Après-midi

14h30-16h30 : Plénière

Restitution des ateliers du matin (10 minutes)

1. Victoria Famin (Université Paris Sorbonne) : « Penser l’africanité dans la Relation glissantienne »

2. Lydie Vaucouleur (Université Paris 7) : « Afropolitanisme : regards vers l’utopie »

3. Ramcy Kabuya (Université de Lorraine) : « Il nous faut l’Amérique[1] ! De la Négritude aux écritures-jazz : généalogie d’un discours triangulaire sur les identités africaines. »

Pause

17h-19h : Assemblée générale de l’APELA

Samedi 19 septembre

Révisions critiques des problématiques panafricaines

9h-10h30

Plénière

1. Célia Sadai (Université Paris Sorbonne) : « Le « Black Bazar » et ses médiations : l’émergence d’un pragmatisme post-identitaire chez Alain Mabanckou. »

2. Ute Fendler (Université de Bayreuth) : « Cosmospirales »

3. Cornelia Ruhe (critique du panafricanisme dans Americanah)

Pause

11h-12h30

1. Abdoulaye Imorou (Université de KwaZulu-Natal/AS) : « Les astres éteints. À propos de l’afrocentrisme »

2. Emmanuel Bruno Jean-François & Kirk Bryan Sides (UCLA/USA) : « Afropolitanisme, modernité et topographies alternatives. »

3. Susanne Gehrmann (Humbolt Universität Berlin/Allemagne) : « Le roman afropolitain, existe-t-il ? »

[1] Titre d’une pièce de théâtre du dramaturge ivoirien Koffi Kwahulé parue aux éditions Acoria, Paris, 1997.

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves