Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

D. Abrous, H. Claudot-Hawad, Mimétisme des corps et conquête des âmes. Les photographies des Missionnaires d’Afrique (Kabylie, Aurès, Sahara, XIXe-XXe siècles), Paris, éditions Non Lieu, (Entre-Rive)

mercredi 6 décembre 2017, par Dominique Taurisson-Mouret

Présentation éditeur :

À la fin du XIXe siècle, les Missionnaires d’Afrique privilégient certaines régions de l’Algérie coloniale pour s’y implanter et amorcer la conquête des âmes d’un continent encore peu connu. Quels regards sur l’autre et sur soi offrent les nombreuses photographies qu’ils réalisent dès leur installation en Kabylie, dans l’Aurès et au Sahara ? Le point de vue qui sous-tend cette écriture visuelle est ici interrogé, s’appuyant à la fois sur les images et sur les écrits des missionnaires pour mieux saisir le contexte de production de leurs extraordinaires clichés.

Un choix de photographies – issues des Archives Générales de la Société des Missionnaires d’Afrique et des Archives des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique à Rome – est présenté en huit cahiers thématiques qui font pénétrer le lecteur dans le domaine du sensible. Ce que ne disent pas les textes et que révèle l’iconographie est d’abord l’impact puissant des emprunts réciproques qui remodèlent les corps et l’apparence vestimentaire. Les échanges culturels ont opéré dans les deux sens. La stratégie de fusion des Pères Blancs avec l’environnement humain autochtone les a amenés à « changer d’allure » autant que la population qu’ils voulaient convertir.

Au gré de l’expansion de leur congrégation, les Missionnaires d’Afrique ont diffusé et finalement mondialisé le costume drapé amazigh des hommes, tandis que les populations qui l’avaient créé y ont presque toutes renoncé aujourd’hui, au profit des vêtements manufacturés, cousus et ajustés à la mode occidentale ou orientale.

  • Dahbia Abrous, anthropologue, spécialiste du domaine amazigh, enseignante à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, est l’auteur notamment de L’honneur face au travail des femmes en Algérie (L’Harmattan, 1989) et La Société des Missionnaires d’Afrique à l’épreuve du mythe berbère. Kabylie, Aurès, Mzab (Peeters, 2007).
  • Hélène Claudot-Hawad, anthropologue, spécialiste du domaine amazigh touareg, directrice de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique, a écrit ou dirigé de nombreux ouvrages dont Touaregs, Apprivoiser le désert (Gallimard, 2002) ; Berbères ou Arabes ? Le tango des spécialistes (Non Lieu, 2006) et Décors des corps (CNRS, 2010).
  • Ouvrage publié avec le soutien de l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans, Iremam, Aix Marseille Université, Cnrs, Aix-en-Provence, France
  • Commander l’ouvrage

Lire / Écouter / Voir
D. Abrous, H. Claudot-Hawad, Mimétisme des corps et conquête des âmes. Les photographies des Missionnaires d’Afrique (Kabylie, Aurès, Sahara, XIXe-XXe siècles), Paris, éditions Non Lieu, (Entre-Rive)
Mercredi 6 décembre

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves