Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

G. Vieira, éd., Le Père Duparquet. Lettres et écrits, 4 t., Karthala, 2012-2017

Présentation des 4 tomes sur AfricaVivre :

« Le père Charles Duparquet, spiritain, est l’un des grands missionnaires du XIXe siècle.
Né en 1830, il a parcouru l’Afrique entre 1855 et 1888, date de sa mort. Il n’a cessé de raconter ses voyages ce sont des milliers de pages qu’on trouve aux archives spiritaines sur l’Afrique d’avant la colonisation.
Le premier tome des écrits du père Duparquet (Karthala, 2012) contient les lettres et rapports écrits de 1852 au 2 janvier 1866. En 1865, Rome demande à la congrégation du Saint-Esprit de reprendre la mission du Congo abandonnée par les pères Capucins.
Le second tome (Karthala, 2013) présente les écrits de 1866 à 1869 : essai d’installation en Angola et création d’un petit séminaire en Portugal. Le père Duparquet a compris que pour travailler dans les colonies portugaises, il faut des sujets portugais. Mais le gouvernement ne soutient pas son projet.
Découragé, le père Duparquet accepte de partir en Afrique de l’Est. C’est le début du volume III, qui couvre la période de 1870 à 1876 (Karthala, 2014). Trois ans après l’« exil » de Bagamoyo, le père Duparquet crée la mission de Landana dans l’enclave de Cabinda qui, à l’époque, n’appartenait pas au Portugal. Il y applique les principes déjà développés par le père Libermann dans son rapport à Rome de 1846. C’est un grand succès, admiré par les officiers de la marine française mais aussi, plus tard, par les marins portugais.
Mais le père pense toujours à évangéliser la partie sud de la mission, la Cimbébasie. Il passe l’année 1877 à s’efforcer de convaincre le Conseil général de sa nécessité. Il s’y attelle à partir de 1878. C’est le sujet de ce tome IV qui va de 1877 à février 1879. À cette date, le père Duparquet arrive à Omaruru où il pense installer la première mission de Cimbébasie. Les lettres de ce tome IV nous présentent d’abord la préparation de cette nouvelle mission puis les explorations de ce qui est maintenant l’Afrique du sud et la Namibie. »

  • Le Père Duparquet Missionnaire ou explorateur ? - Lettres et Ecrits, Tome I (1852-1865) : L’obsession des colonies portugaises, Karthala, 2012
  • Le Père Duparquet, Tome II. Espoirs et échec de la mission en terre portugaise, Karthala, 2013
  • Le Père Duparquet - Lettres et écrits, Tome 3 (1870-1876), De l’exil à Bagamoyo au succès de Landana, Karthala, 2014
  • Le Père Duparquet, Tome IV. Début de l’exploration en Afrique australe. Lettres et Ecrits (1877-début 1879), Karthala, 2017

Gérard Vieira a exercé son apostolat en Guinée, de 1954 à 1967. Il a été expulsé de ce pays en même temps que les autres missionnaires européens. De 1967 à 1998, il occupe, au Sénégal, différentes fonctions, entre autres celle de supérieur du district spiritain (Sénégal, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie) jusqu’en 1998. Il est rappelé alors en France pour s’occuper des archives générales de la congrégation du Saint-Esprit.


Page créée le vendredi 2 février 2018, par Dominique Taurisson-Mouret.


Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves