Navigation

AccueilHDC à MontpellierNews du groupe HDC de Montpellier

Journées d’étude : « Ranger l’animal » L’impact de la norme en milieu contraint (II). Exemples de droit colonial et analogies contemporaines (Montpellier, Faculté de droit, 5-6/12/2013)

mardi 26 novembre 2013, par Dominique Taurisson-Mouret

Journées d’étude : « Ranger l’animal » L’impact de la norme en milieu contraint (II). Exemples de droit colonial et analogies contemporaines - 5 & 6 décembre 2013

« Ranger l’animal » L’impact de la norme en milieu contraint (II) : exemples de droit colonial et analogies contemporaines, Montpellier, 2013

Journées d’étude organisées par Eric de Mari et Dominique Taurisson-Mouret les 5-6 décembre 2013 à la Faculté de droit et science politique de Montpellier, Salle du Conseil

UMR 5815 Dynamiques du droit, CNRS & Université Montpellier 1

Ces journées d’étude organisées par le groupe de recherche Histoire du droit des colonies (HDC) de l’UMR 5815 Dynamiques du droit ont pour ambition de mesurer l’emprise de la norme sur l’animal, compris ici comme un concept, et sur les animaux au sens pratique du terme. Ce faisant, nous cherchons à évaluer la fiabilité des catégories juridiques qui, du passé au présent, tendent à caractériser l’animal dans un milieu contraint, aussi bien dans les contextes de l’espace colonial français que dans ceux de la France contemporaine.

« L’animal objet de droit voire sujet de droit pour certains… est devenu un enjeu qui échappe aux repères traditionnels », dit-on. Rien d’étonnant à ce que ce point de vue sur les errances des classifications juridiques rejaillisse sur nos incertitudes.

L’animal nous égare et nous échappe par d’innombrables faits divers, jusque dans nos assiettes (en Europe comme Outre-Atlantique), par scandales successifs symptomatiques de désordres. Or le « rangement » de l’animal n’est pas une exclusivité réservée aux juristes, il suscite même une multitude d’approches que ces journées entendent confronter : approches des philosophes, des historiens, des vétérinaires, des pharmaciens, …

Fortes de cette interdisciplinarité, ces Journées se proposeront d’analyser et de débattre des méthodes de classement de l’animal qui, d’une part instrumentalisent en les disjoignant deux indicateurs déterminants dans l’élaboration de la norme : le niveau de contrainte ressenti par les populations placées dans un état de soumission aux normes, et celui « ressenti » par les animaux, et d’autre part entraînent une confiscation par l’administration de la fabrique des normes animalières.

Portfolio

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves