Navigation

AccueilHDC à MontpellierArticles en ligneMagistrats outre-mer

Le magistrat Outre-mer : l’aventure de la justice, M. Fabre (HDC Montpellier)

mercredi 1er avril 2009

I. Le choix d’une carrière coloniale ; A. Recrutement et formation ; B. Des affectations ; II. Une mission ; A. L’accomplissement de la mission ; B. La fin de la mission.

La fin du 19e siècle et le début du 20e ont-ils été les ultimes espaces d’aventure humaine ? A l’image des héros mythologiques, de jeunes gens ont fait le choix de plonger dans l’inconnu pour aller porter « la justice » dans un empire colonial de douze millions de kilomètres carrés . Beaucoup d’entre eux ont réellement vécu cette expérience comme une mission à accomplir quelles qu’en soient les difficultés. Recueillir le témoignage direct de magistrats d’Outre-mer sous la Quatrième République peut amener un éclairage particulier à cette analyse du rôle joué ou qu’a voulu jouer ce juge un peu singulier. L’équipe du professeur Royer, directeur du centre d’Histoire judiciaire a eu l’heureuse initiative de recueillir les témoignages de ces anciens magistrats. Cette enquête, menée, en 1985, a été faite par écrit, à partir de questionnaires ouverts permettant à chacun de laisser parler ses souvenirs. Le professeur Royer a eu l’extrême amabilité de nous confier les résultats de ce travail, qu’il en soit ici, remercié. C’est à partir de la centaine de réponses obtenues que cette analyse essaye de dégager la place occupée dans les colonies par ces juges, ou du moins la vision qu’ils en ont gardé, eux qui se sont trouvés très souvent confrontés à la difficulté d’appliquer à des personnes ayant leur propre culture et leur propre civilisation notre droit métropolitain ou qui, à l’inverser, pour des domaines du droit qui restaient soumis à la coutume locale ont été tenus d’apprécier l’application de règles de droit indigène qui leur étaient très éloignées.

Pour lire la suite de cet article ouvrez le fichier PDF

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves