Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Les idées à pas de chameau. Échanges, migrations et circulations des idées en Afrique médiévale et moderne : Appel à communications pour un panel aux 3es rencontres des études africaines en France, Bordeaux, 30 juin-3 juillet 2014 (<26/02/2014)

mercredi 5 mars 2014, par Dominique Taurisson-Mouret

Les idées à pas de chameau. Échanges, migrations et circulations des idées en Afrique médiévale et moderne : Appel à communications pour un panel aux 3es rencontres des études africaines en France, Bordeaux, 30 juin-3 juillet 2014

Date limite : mercredi 26 février 2014

Dès l’éclosion du commerce transsaharien et transocéanique, le continent africain s’est inscrit dans les dynamiques de mondialisation à l’œuvre de l’époque médiévale à l’époque moderne. À travers cet atelier, nous souhaitons aborder la question de la circulation des idées, des croyances, des valeurs et des savoirs dans le temps long en Afrique. Ce questionnement s’inscrit dans une dynamique initiée récemment autour de la question des circulations matérielles et immatérielles dans la longue durée, remise au goût du jour sur le terrain africain (Krätli, Lydon, 2011) et ailleurs (Malamut, Ouerfelli, 2012).

Alors que les historiens de l’Afrique contemporaine explorent la thématique des échanges immatériels à l’aune de l’explosion des médias, force est de constater que l’information est profondément attachée à l’homme et à ses mouvements aux époques médiévale et moderne. Étudier la circulation des savoirs et des idées nous amène à étudier les réseaux et les contacts entre les hommes, dans toute leur diversité. Migrations, transhumances, commerce, diplomatie, etc. sont des vecteurs importants de cette circulation immatérielle. À travers une série d’études de cas situés, cet atelier entend se focaliser sur la mise en lumière de ces circulations, sur les raisons de ces dernières et sur les moyens pratiques mobilisés. Nous espérons montrer que la mobilité des hommes, par terre ou par mer, a eu un impact fort sur la diffusion d’idées de part et d’autre du continent africain.

Organisateur : Rémi Dewière (doctorant à l’IMAf, UMR 8171/Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : remi.dewiere chez orange.fr

Dans la même rubrique

Dernières brèves