Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

« Les présupposés de l’archéologie coloniale », à propos de Sudeshna Guha, Artefacts of History, Archaeology, historiography and Indian Pasts, 2015

mardi 24 octobre 2017, par Dominique Taurisson-Mouret

Lire dans La vie des Idées, la Recension par Samuel Berthet de Sudeshna Guha, Artefacts of History, Archaeology, historiography and Indian Pasts, New Delhi, Sage, 2015, 296 p.

« Les présupposés de l’archéologie coloniale ont-ils influencé l’identité nationale indienne jusque dans ses expressions les plus populaires ? L’an passé, Mohenjo Daro porta sur les écrans indiens une reconstitution de l’une des cités de la civilisation de l’Indus, entre le second et le troisième millénaires avant notre ère [1]. En inscrivant le célèbre site dans l’épopée nationale indienne, ce péplum de Bollywood défendait la thèse d’une continuité culturelle entre ces premières cités et l’Inde contemporaine. Cette idée n’est pas née de l’imagination des scénaristes de la grande industrie du divertissement du sous-continent mais des thèses de l’archéologie coloniale sélectivement recyclées par les préhistoriens indiens nationalistes.… »

Lire / Écouter / Voir
« Les présupposés de l’archéologie coloniale », à propos de Sudeshna Guha, Artefacts of History, Archaeology, historiography and Indian Pasts, 2015
Jeudi 19 octobre

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves