Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Paul Lovejoy, Une histoire de l’esclavage en Afrique. Mutations et transformations (XIVe-XXe siècles) , Karthala, 2017

jeudi 17 août 2017, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Collection Esclavages, 442 p. ISBN : 9782811118570 Prix : 35 €.

Traduction de la 3e édition (2011) du classique de Paul E. Lovejoy : Transformations in Slavery. A History of Slavery in Africa, Cambridge University Press, 1983, African studies

« Ce livre est un ouvrage de référence dans l’historiographie internationale de l’esclavage. De façon argumentée, il démontre l’importance de l’esclavage dans l’histoire de l’Afrique et met en exergue un phénomène historique central qui a eu ses propres déclinaisons régionales et sa propre périodisation. Il offre une synthèse des connaissances et un cadre structurel pour penser l’esclavage en Afrique.
S’appuyant sur de nombreuses archives, Paul Lovejoy montre que l’esclavage s’est transformé dans le temps sous l’effet d’influences externes à l’Afrique – principalement par la demande de la traite européenne et la traite islamique, puis par l’abolition européenne - et sous l’effet de dynamiques internes, à travers l’usage d’esclaves comme mode de production.
Comment l’Afrique et ses populations furent-elles pleinement impliquées dans le système global de l’esclavage qui s’étendit dans le monde entier ? Quels furent les effets sur le continent ? Comment quantifier la traite, selon les époques, selon les lieux ? Quelles furent les conséquences sur les relations sociales et culturelles en Afrique ?
Ce livre ouvre aussi des pistes pour penser les diasporas des Africains en mettant en relation l’Atlantique et le continent. Briser le silence sur les implications de l’esclavage dans l’histoire de l’Afrique mais aussi dans l’histoire du monde : tel est l’objectif de cet ouvrage, indispensable. »

Paul Lovejoy est Professeur distingué d’Histoire de l’Université de York, et ancien directeur de la Chaire de recherche canadienne sur l’histoire de la diaspora africaine. Il a été le fondateur et le directeur de l’Institut Harriet Tubman pour la recherche en Afrique et ses diasporas à l’Université de York. Il est l’auteur de plus de trente ouvrages et d’une centaine d’articles sur l’histoire de l’Afrique et de la diaspora africaine, dont Jihad in West Africa during the Age of Revolutions (2016) et Slavery, Memory, Citizenship (2016), avec Vanessa Oliveira.

Lire/Écouter
Jeudi 17 août

Dans la même rubrique

Dernières brèves