Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Quels regards scientifiques sur l’Afrique depuis les indépendances ? (Colloque de la Société des Africanistes, Paris, 17-18/11/2011 : Programme)

mercredi 2 novembre 2011, par Dominique Taurisson-Mouret

 Le Colloque de la Société des Africanistes

Le prix de thèse de la Société des Africanistes

La Société des Africanistes tiendra les 17 et 18 novembre 2011 un colloque
international au musée du quai Branly « Quels regards scientifiques
sur l’Afrique depuis les indépendances ? », à l’occasion duquel sera
remis le Prix de thèse sur l’Afrique que la Société vient de créer.

La tenue de ce Colloque a été possible grâce à la participation du musée
du quai Branly, et aux soutiens de la Région île de France, de la Ville
de Paris, de l’Organisation internationale de la Francophonie et de
l’Agence universitaire de la Francophonie.

La remise solennelle du Prix de thèse de la Société des Africanistes et le
cocktail de clôture se dérouleront dans les locaux de l’Organisation internationale de la Francophonie, avenue Bosquet, qui a bien voulu accueillir
cette cérémonie.

Le prix sera remis par les Professeurs Françoise Héritier et Yves Coppens

Musée du quai Branly

222, rue de l’Université

75007 Paris - France

SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES

Tél. : 01 56 61 71 17

africanistes chez yahoo.fr et http://africanistes.org

Programme du Colloque sur le site de la Société des Africanistes

17 novembre 2011

9h30-10h00 Ouverture du Colloque

  • Mot de bienvenue du Président de la Société des Africanistes, Élisée Coulibaly
  • Mot de Mme Geneviève CALAME-GRIAULE, au nom des membres du comité d’honneur
  • Représentant de la Région Île de France
  • Représentant de la Mairie de Paris
  • Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie
  • Représentant de l’Agence Universitaire de la Francophonie
  • Représentant du musée du quai Branly

10h00 - Introduction au colloque par Souleymane Bachir DIAGNE (Sénégal) de l’Université de Columbia à New York

10h30-12h : Session 1 - Méthodologie de recherche et terrain

Responsable de session : Jean-Pierre WARNIER, anthropologue, Centre d’Études africaines, EHESS

  • Catherine BAROIN, CNRS UMR 7041, Nanterre : « Internet au service de la science : histoire et fonctionnement du réseau Méga-Tchad »
  • Sascha KESSELER, Doctorant Allemagne, Institut d´Ethnologie, Université de Göttingen : « Être et avoir un assistant de recherche. Réflexions méthodologiques »
  • Elena VEZZADINI, post-doctorante, CEAF, Paris : « Nationalisme, historiographie et silence : politique de représentation et mouvements de résistance au Soudan colonial »

12h30-13h30h - Pause déjeuner

13h30-15 h00 : Session 2 - Littératures et langues

Responsable de session : Cécile LEGUY, Professeur, Université de Paris 3 Sorbonne nouvelle - CANTHEL

  • Sandra BORNAND, Chargée de recherche au CNRS (Llacan, UMR 8135), Suisse : « Histoire d’une approche ethnolinguistique, pragmatique et énonciative de la littérature orale »
  • Alice DEGORCE, CEMAF (UMR 8171 du CNRS) / Laboratoire Citoyennetés (Ouagadougou) : « Approches ethnolinguistiques des rapports entre hommes et femmes. Un objet en filigrane dans les recherches
    sur la parole en Afrique »
  • Musanji NGALASSO-MWATHA, professeur de sociolinguistique et de linguistique africaine à l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 : « État des recherches sur les langues et les littératures africaines durant les cinquante dernières années »

15h-15h30 - Pause café

15h30-17h00 : Session 3 - Techniques et savoirs locaux et leur transmission

Responsable de session : Marie-Luce GÉLARD, anthropologue, Maître de conférences, Université Paris Descartes

  • Komi N’Kéghé Fôga TUBLU, Chercheur à l’École du Patrimoine Africain - EPA Porto Novo, Bénin : « Apprentissages et transmission traditionnelle de l’art de construire la Takienta chez les Batammariba du Nord-Togo »
  • Tatiana BENFOUGHAL, Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris : « Quand une innovation technique fait pérenniser la tradition : tressage des vanneries en matières plastiques au Sahara »
  • Myriam Dominique SÉWANE, Anthropologue, Maître de Conférence à l’École des Affaires Internationales, Sciences Po, Paris et Universités de Lomé et Kara, Togo : « Transmission des savoirs au Koutammakou (Togo) au travers du “Programme de sauvegarde du patrimoine culturel des Batammariba” (PCI de l’UNESCO) »

17h00-18h30 : Session 4 - Structures des sociétés anciennes et nouveaux modèles d’organisations sociales

Responsable de session : Odile JOURNET DIALLO, anthropologue, Directrice d’études à EPHE

  • Jean BOUTRAIS, Géographe, chercheur émérite de l’IRD, Paris : « Réhabilitations et remises en cause des pastoralismes africains »
  • Tal TAMARI, Chargée de recherches, CNRS-CEMAF, France : « L’étude de l’islam et des religions traditionnelles : le cas du Mali »
  • Roland COLIN, Politologue, historien, Paris : « Les communautés de base face à la modernisation démocratique : un enjeu décisif des stratégies politiques et sociales postcoloniales. La “chaîne des Animations participatives” en Afrique, comme objet de recherche »

18h30h-19h30 Débat et clôture

18 novembre 2011

9h30-11 h00 : Session 5 Préhistoire et protohistoire

Responsable de session : Élisée Coulibaly, archéologue, UMR 7041, ARSCAN, CNRS – Paris 1 Panthéon – Sorbonne nouvelle

  • Alain MARLIAC, Directeur de recherches honoraire de l’IRD : « Analyse critique des postures et de regards scientifique dans le champ de l’archéologie »
  • Hamady BOCOUM, Directeur de l’IFAN-CAD, Dakar, Sénégal : « Les continuités culturelles à l’épreuve de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation : le ghetto de la nation »
  • Anne MAYOR et Eric HUYSECOM, Laboratoire Archéologie et Peuplement de l’Afrique (APA), Université de Genève (Avec la collaboration de Chrystel JEANBOURQUIN, Nema GUINDO, Barbara EICHHORN, Stefanie KAHLHEBER et
    Aziz BALLOUCHE) : « “Toloy”, “Tellem”, “Dogon” : une réévaluation de l’histoire du peuplement et des interactions homme-nature
    en pays dogon (Mali) »

11h00-11h30 - Pause café

11h30-13h00 : Session 6 - Questions de développement

Responsable de session : Joséphine OUÉDRAOGO (Burkina Faso) ex-Directrice ENDA Tiers monde, docteur en sociologie

  • Jean COPANS, Ceped (Université Paris Descartes) - Centre d’études africaines (EHESS) : « L’Afrique noire a-t-elle besoin du développement (de l’anthropologie) ou au contraire d’une anthropologie
    (du développement) ? »
  • Nathalie BONINI (Université de Tours) et Marie-France LANGE (IRD) : « Les recherches sur l’école en Afrique : thématiques et méthodologies »
  • Aboubakr TANDIA (Université Cheikh Anta Diop de Dakar) : « Développement démocratique ou état développemental en Afrique ? Le verdict populaire contre le nouvel interventionnisme global du début XXIe siècle »

13h00-14h30 - Pause déjeuner

14h30-16h : Session 7 – Foncier - Ressources naturelles et territoires

Responsable de session : Moustapha DIOP (Guinée), Sociologue-anthropologue CEMAF, Paris 1

  • Peter HOCHET, Doctorant, Centre Norbert Elias (EHESS/CNRS), IRD (UR 199, centre de Ouagadougou) : « L’histoire orale, les dieux et le développement. Le pluralisme normatif de la construction simultanée du territoire et du collectif politique. Une étude de cas chez les Bwaba Kyosiyè de l’ouest du Burkina Faso »
  • Jean-Pierre CHAUVEAU, IRD, Montpellier : « La recherche en sciences sociales face aux enjeux fonciers contemporains en Afrique. Une mise en perspective historique »
  • Peguy T. NDONKOU, Post-doctorant (UMR 6012, CNRS-Université Aix/Marseille, enseignant à l’Université
    Yaoundé 1, Cameroun) : « Les politiques de gestion de l’eau au Cameroun. Une ingérence par le transfert de technologie »

16h-16h30 - Pause café

16h30-18h : Session 8 - États, pouvoir et gouvernance

Responsable de session : Babacar SALL (Sénégal), Sociologue, Enseignant chercheur, EHESS

  • Charles BECKER, France, Centre d’études africaines, Paris : « Quelle gouvernance pour promouvoir la santé en Afrique ? Le rôle des régulations sanitaires et des instances éthiques »
  • Melchisedek CHÉTIMA, Doctorant, Université de Laval, Canada, Professeur-Assistant au département d’histoire de l’École normale supérieure, Université de Maroua (Cameroun) : « Memoranda et revendications ethno-régionales au Cameroun (1990-2010) : Des rapports complexes entre État et société civile »
  • Ange Bergson LENDJA Ngnemzué, Chercheur associé à l’Institut Maghreb Europe (Université Paris 8) et Professeur associé au Cameroun (Université de Dschang et UPAC Yaoundé) : « Dé-globaliser l’anthropologie des mobilités africaines postcoloniales »

18h-18h30 Conclusion du Colloque par Jean-Pierre Chrétien, Historien, Directeur de recherche émérite du CNRS

19h-19h30 Remise du Prix de thèse de la Société de Africanistes, par Françoise Héritier et Yves Coppens du Collège de France, dans les locaux de l’Organisation Internationale de la Francophonie

  • Allocution d’accueil du représentant de l’OIF
  • Allocation du Président de la Société des Africanistes
  • Présentation des candidats et des membres du jury
  • Proclamation des résultats par Madame Françoise Héritier
  • Remise du prix par Monsieur Yves Coppens

Suivie du Cocktail de clôture dans les locaux de l’Organisation internationale de la Francophonie

 Prix de thèse de la Société des Africanistes

La Société a reçu quatorze propositions pour le nouveau prix de thèse. Nous en donnons la liste, en remerciant les jeunes collègues qui ont présenté leur candidature, et voulons ainsi faire connaître ces thèses.

1. Yaëlle Biro, Transformation de l’objet ethnographique africain en objet d’art. Circulation, commerce et diffusion

des œuvres africaines en Europe Occidentale et aux États-Unis, des années 1900 aux années 1920

2. Aude-Annabelle Canesse, Participation et gouvernance en Tunisie. Rupture et permanence de l’action publique en milieu rural

3. Maïlys Chauvin, Passages en ville. Territorialités de la dispersion et de la circulation. L’exemple des Maasai à Arusha (Tanzanie)

4. Mathilde Couderc, Enjeux et pratiques de la recherche médicale transnationale en Afrique. Analyse anthropologique d’un centre de recherche clinique sur le VIH à Dakar (Sénégal)

5. Sarah Demart, Les territoires de la délivrance. Mise en perspective historique et plurilocalisée du Réveil congolais (Bruxelles, Kinshasa, Paris, Toulouse)

6. Céline Flory, La Liberté forcée. Politiques impériales et expériences de travail dans l’Atlantique du XIXe siècle

7. Aimé K. Kakudji, « Sendwe Mining ». Socio-anthropologie du monde social de l’hôpital à Lubumbashi (RD Congo)

8. Laurent Lardeux, De l’exil au retour : Dispositifs de rapatriement et carrières migratoires des retournés congolais (RDC)

9. Ismaël Moya, De l’argent aux valeurs. Femmes, économie, parenté et islam à Thiaroye-sur-Mer, Dakar, Sénégal

10. Charles Ngadjifna, Structures lamidales et pouvoir moderne au Nord-Cameroun

11. Mary Ashley Ouvrier, Anthropologie de la recherche médicale en milieu rural sénégalais

12. Juliette Sakoyan, Un souci “en partage” : Migrations de soins et espace politique entre l’archipel des Comores et la France

13. Étienne Smith, Des arts de faire société ? Parentés à plaisanteries et constructions identitaires en Afrique de
l’Ouest (Sénégal)

14. Cheikhna Wagué, Les communautés Soninkées du Fouta Toro (Mauritanie, Sénégal) depuis la fin du 18e s.

Dans la même rubrique

Dernières brèves