Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Relations, dispositifs, histoires : « castes » et esclavage au Sahel musulman (Paris, MSH, 31/05/2013)

mardi 21 mai 2013, par Dominique Taurisson-Mouret

Relations, dispositifs, histoires : « castes » et esclavage au Sahel musulman

le 31 mai 2013, Maison des Sciences de l’Homme, salle 640 - 190 avenue de France, Paris, France (75013)

Organisé par Le CEAf, UMR 194 (EHESS-IRD), En collaboration avec l’IISMM (EHESS) : Ismaël Moya, LESC, CNRS et Elena Vezzadini, Université de Bergen/CEAf

Relations, dispositifs, histoires : « castes » et esclavage au Sahel musulman (Paris, MSH, 31/05/2013)

Les sociétés du Sahel musulman, du Sénégal au Soudan, connaissent des hiérarchies sociales complexes liées aux castes et à l’esclavage qui semblent défier toute volonté taxinomique. Parfois sourdes et invisibles, les catégories hiérarchiques ne sont pas systématiquement exclusives les unes des autres. De plus, si les hiérarchies de caste et d’esclavage sont fondamentales dans cette région pour comprendre la dynamique des faits sociaux et politiques, elles se combinent à des principes égalitaires, en particulier sur le plan de l’islam. Enfin, ces hiérarchies ne se manifestent pas de façon uniforme dans les différents contextes de la vie sociale. Nous proposons dans cette journée d’étude d’essayer de rendre compte des relations de caste et d’esclavage en partant de leur complexité et des contradictions sur lesquelles bute l’analyse. Trois thèmes sont proposés à la discussion : (1) Les castes ou les esclaves sont-ils des groupes définis en soi et dotés d’une identité donnée ou des entités qui n’ont du sens et n’existent que par leur relationnalité, comme des termes qui traduisent des relations hiérarchiques ? (2) Dans quelles configurations et quels contextes (politiques, rituels, quotidiens…) les relations d’esclavage ou de caste font sens et sont opératoires ? (3) Comment rendre compte de la dynamique historique et de la mutabilité des configurations locales ?

Programme

Ouverture 9.00-9.30 : Manthia Diawara, New York University & Jean-Paul Colleyn, CEAf, EHESS
Introduction : Bernard Heyberger, IISMM

1re session : Mutabilités

Modérateur : Dominique Casajus, CHISM/CEMAf, CNRS

  • 9.30-10.00 : Histories of involuntary and voluntary submissive labour in Sudan and its context, Enrico Ille, Institute of Social and Cultural Anthropology, University of Halle-Wittenberg
  • 10.00-10.30 : Reconfigurations sociales suite à l’abolition de l’esclavage au Mali (1905-1940), Marie Rodet, SOAS, University of London
  • 10.30-11.00 : Propriété, citoyennetés et héritage de l’esclavage au Nord Bénin, Éric Komlavi Hahonou, Université de Roskilde
  • 11.00-12.00 : discussion

Pause déjeuner : 12.00-13.00

2e session : Relations (1)

Modératrice : Florence Boyer, URMIS, IRD

  • 13.00-13.30 : Les castes et l’esclavage en milieu soninké vus sous l’angle des relations d’interdépendance, de complémentarité et d’ambivalence, Cheikhna Wagué, CEMAf
  • 13.30-14.00 : Stereotypes of slavery and ’stereostyles’ in post-slavery : biographies, life stages and the reconfigurations of master-slave relations among Fulbe migrants in Bamako, Lotte Pelckmans, Institute for History, University of Leiden

14.00-14.30 discussion

3e session : Relations (2)

Modératrice : Catherine Baroin, ArScAn-Afrique, CNRS

  • 14.30-15.00 : L’endogamie des forgerons dans les monts Mandara et le pays dìì (Nord-Cameroun) : deux réifications contrastées d’un même concept exogène ? Olivier Langlois, CEPAM, CNRS
  • 15.00-15.30 : Les frontières de l’entre-soi : dimensions de l’endogamie au Foûta-Tôro, Olivier Kyburz, LESC, Université de Paris-Ouest
  • 15.30-16.00 discussion

Pause café : 16.00-16.30

4e session : Politiques

Modérateur : Etienne Smith, Sciences Po Paris

  • 16.30-17.00 : La crise du Mali ou l’enrôlement des subalternes par le jihâd et la Shari’a, Jean Schmitz, CEAf, IRD
  • 17.00-17.30 : Nationalisme, race et descendance servile dans le Soudan après la première guerre mondiale, Elena Vezzadini, Université de Bergen/CEAf
  • 17.30-18.00 : Parole et souveraineté. Griots, relations de castes et pouvoir à Dakar, Ismaël Moya, LESC, CNRS
  • 18.00-19.00 : discussion

19.00-19.30 : Clôture

Contacts : Elena Vezzadini : courriel : elenavezz [at] gmail [dot] com

et Ismael Moya : courriel : moya [dot] ismael [at] gmail [dot] com

Annonce from http://calenda.org/248044

Dans la même rubrique

Dernières brèves