Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Rencontres 2015-2016 du groupe Méditerranée-Afrique : « L’Europe et son « autre ». Penser la Méditerranée et l’Afrique comme objet de l’histoire des relations internationales du temps présent »

lundi 15 février 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Maison de la Recherche, salle 1, rez-de-chaussée - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 28, rue Serpente, Paris, France (75006)
  • Le mardi de 18h00 à 20h00

Ces rencontres ont été conçues par le groupe de travail sur la Méditerranée et l’Afrique (UMR IRICE, axe 3 : L’Europe et les Autres). Elles correspondent plus particulièrement à l’un des objectifs déclarés du projet, à savoir la décomposition de la notion d’espace européen et l’écriture d’une histoire transnationale de l’Europe. Le groupe rassemble des chercheurs des Universités de Paris I, Paris IV et du centre Roland Mousnier, auxquels sont associés ceux du centre de recherche en histoire atlantique et internationale (CRHIA) des universités de Nantes et de la Rochelle, dans le but de mener une réflexion autour de la Méditerranée et de l’Afrique comme objets d’histoire des relations internationales du temps présent.

De ce fait, le Groupe de travail sur la Méditerranée-Afrique propose une approche décloisonnée des objets Méditerranée et Afrique, ouverte aussi bien aux différentes approches qu’au dialogue avec les modernistes, par le biais de ces rencontres qui se veulent un lieu d’échange et de réflexion.

Programme

22 janvier 2016
Migrations, circulations et diasporas : Journée d’études à l’université de Nantes : Mobilités Nord-Sud. Une perspective globale

2 février 2016
Dynamiques transnationales, circulations des idées et des savoirs (1)

  • Daniel Nordman (CNRS, IMAF) : « Savoirs et colonisation : l’exploration scientifique de l’Algérie (vers 1840-vers 1860) ».
  • Anne-Sophie Gijs (Université catholique de Louvain, ESPO- EURO) : « L’anticommunisme au Congo belge comme archétype des défis relationnels euro-africains durant la Guerre froide et la décolonisation ».

15 mars 2016
Enjeux énergétiques et espaces convoités : le cas du pétrole

  • Magrin Géraud (Université Paris 1, laboratoire de géographie PRODIG) : « Les projets pétroliers du bassin du lac Tchad : entre continuité et rupture ».
  • Sarah Adjel (Université Paris 1, IMAF) : « Stratégies énergétiques algériennes » (titre provisoire)

5 avril 2016
Circulations des idées et des savoirs (2) : réseaux et mouvements politiques transnationaux

  • Anna Konieczna (University of Oxford) : « Le Mouvement anti-apartheid en France »
  • Mehdi Alioua (Université Internationale de Rabat, CJB) : « Les réseaux de résistance transnationaux des droits de l’homme avec comme terrain les défenseurs des migrants ». (titre provisoire)

10 mai 2016
Espaces de confluences : le cas du Sahara

  • Camille Lefevbre (CNRS, IMAF) : « Les frontières au Sahara et au Sahel au regard de l’Histoire ».

18 mai 2016
Enjeux sanitaires transnationaux : circulations et contrôle des épidémies

  • Céline Paillette (Université Paris1, SIRICE) : « Organisation internationales et circulations des épidémies : un espace méditerranéen sous surveillance, des années 1900 aux années 1920 ».
  • Emmanuelle Roth (Graduate Institute of International and Development Studies (IHEID), Genève) « (Pré)dire le futur après une épidémie d’Ebola : anticipation et fatalisme en Guinée ».

7 juin 2016
Construction des États postcoloniaux : la place de l’Armée

  • Camille Evrard (Université de Toulouse, FRAMESPA) : « Construction de l’État postcolonial sahélo-saharien et cohésion des armées nationales, une comparaison Mauritanie/Niger ».
  • Saphia Arezki – (Université Paris 1, IMAF) : « Le rôle de l’armée dans l’édification de l’Etat algérien ». (titre provisoire)

Responsables scientifiques

  • Houda Ben Hamouda, doctorante, université Paris 1, chercheuse associée à l’université de Jyväskylä (Finlande), (houdabenhamouda31[at]gmail.com)
  • Guia Migani, maître de conférences à l’université François Rabelais, Tours (guia.migani[at]univ-tours.fr)
  • Sofia Papastamkou, docteur en histoire, Responsable humanités numériques, Maison européenne des sciences de l’homme et de la société Lille (sofia.papastamkou[at]meshs[dot]fr
  • Karine Ramondy, doctorante, université Paris 1, enseignante, (Karine.Ramondy[at] malix.univ-paris1.fr)

Dans la même rubrique

Dernières brèves