Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Séminaire CIRESC : Esclaves, affranchis et « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique : race et citoyenneté. De l’agentivité aux réparations (Paris, EHESS) // Séance du 4 juin 2015 : Myriam COTTIAS (CNRS), « La question des indemnités from below : études situées à la Martinique »

mardi 2 juin 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • de 17 à 19h, EHESS, salle 6 - 105 boulevard Raspail, Paris, France (75006)

Coordination du séminaire : Myriam Cottias, directrice de recherche au CNRS (TH), Antonio De Almeida Mendes, maître de conférences à l’Université de Nantes, Céline Flory, chargée de recherches au CNRS, Jean Hébrard, inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire, co-directeur du CRBC, Marie-Jeanne Rossignol, professeur à l’Université Paris- Diderot

PDF - 433.1 ko
Séminaire CIRESC 2014-2015 : Esclaves, affranchis et « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique : race et citoyenneté. De l’agentivité aux réparations

Le séminaire s’articule autour de la question de la place des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique, en écho partiel à la thématique inscrite au programme de l’agrégation d’histoire : « citoyenneté, république et démocratie 1789-1899 », ici centrée sur les espaces coloniaux et post-coloniaux.

À compter de 1783, l’espace atlantique a été traversé par la question de la citoyenneté des affranchis et des anciens esclaves. Par exemple, libérant leurs esclaves lors de la Révolution américaine, certains des États des États-Unis leur avaient accordé une pleine citoyenneté, de même que la seconde République française en 1848.

Quel a été le fondement de ces accessions à la citoyenneté (militaire et révolutionnaire) ? Pourquoi et comment a-t-on offert, limité, puis parfois repris, la citoyenneté aux anciens esclaves ? Comment la race et la citoyenneté se sont-elles combinées ? En quoi le républicanisme des révolutionnaires atlantiques était-il universel, en quoi offrait-il des libertés graduelles ?

Plus généralement, il s’agira de voir quelles ont été les modalités d’intervention dans l’espace public des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » du monde atlantique. Comment envisager l’agentivité des sujets dans un espace de coercition ? Comment analyser les révoltes d’esclaves, de « libres de couleur » ou d’affranchis ? Quels sont les modèles de contestations et les revendications exprimées par exemple à partir des sources judiciaires, des récits de planteur ?

Les séances s’articuleront autour de ces problématiques en intégrant des débats historiographiques.

Programme

  • 27 novembre 2014
    Jean-Pierre Le Glaunec (Université de Sherbrooke), Présentation de l’ouvrage : L’armée indigène. La défaite de Napoléon en Haiti, Lux éditeur, 2014
    (la séance se déroulera exceptionnellement en salle 5)
  • 18 décembre 2014
    Jean Hébrard (EHESS-CRBC, IGEN), Statuts incertains : préservation de sa liberté ou remise en esclavage parmi les réfugiés français de Saint-Domingue en Louisiane (1809-1864)
  • 15 janvier 2015
    Jean-Pierre Sainton (Université des Antilles et de la Guyane), Titre à confirmer
  • 5 février 2015
    Frédéric Beauvois (Université de Lausanne), Présentation de l’ouvrage : Indemniser les planteurs pour abolir l’esclavage ? Dalloz, 2013
  • 19 février 2015
    Elisabeth Cunin (URMIS), Les réparations au titre de l’esclavage en Colombie
  • 5 mars 2015
    Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris-Diderot), Présentation du numéro 5 de la Revue du Philanthrope : « Récits d’esclaves : questions de contexte et d’agentivité, Amérique du Nord, Grande-Bretagne, Brésil… »
  • 19 mars 2015
    Magali Bessone (Université de Rennes 1), Réparations pour la traite et l’esclavage : les limites du droit français de la responsabilité civile
  • 2 avril 2015
    Richard Huzzey (Musée de Liverpool), Faith in Free Labour : Morality, self-interest, and British anti-slavery ideas, c. 1787-1833
  • 16 avril 2015
    Alessandro Stanziani (CNRS, EHESS), Présentation de son ouvrage : Sailors, Slaves and Immigrants. Bondage in the Indian Ocean World. 1750-1914, Palgrave, 2014
  • 7 mai 2015
    Charlotte de Castelnau-L’Estoile (Université Paris Diderot) - Les esclaves et le mariage au Brésil
  • 21 mai 2015
    Céline Flory (CNRS) et Violaine Tisseau (IMAF), Citoyennetés en situation coloniale : le cas des métis à Madagascar et des migrants engagés aux Antilles françaises
  • 4 juin 2015
    Myriam COTTIAS (CNRS), La question des indemnités from below : études situées à la Martinique

Contact : Céline Flory (courriel : celflory [at] gmail [dot] com)

Annonce from http://calenda.org/309415

Dans la même rubrique

Dernières brèves