Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Séminaire CIRESC : « Esclaves, affranchis et « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique. Race et citoyenneté. De l’agentivité aux réparations » (Paris, EHESS) // Séance du 7/12/2016 : N. Frith (Univ. Edinburgh), « Réparation de l’esclavage : au-delà des limites de la mémoire »

lundi 28 novembre 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

  • 2e et 4e mercredi du mois, de 17h à 19h (salle 5, EHESS, 105 boulevard Raspail, Paris 6e)
  • Coordination du séminaire : Myriam Cottias (CNRS), Antonio De Almeida Mendes (Université de Nantes), Céline Flory (CNRS), Jean Hébrard (Éducation nationale), Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Diderot)
PDF - 469.9 ko
PROGRAMME 2016-2017

Le séminaire s’articulera autour de la question de la place des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique. À compter de 1783, l’espace atlantique a été traversé par la question de la citoyenneté des affranchis et des anciens esclaves. Par exemple, libérant leurs esclaves lors de la Révolution américaine, certains des États des États-Unis leur avaient accordé une pleine citoyenneté, de même que la seconde République française en 1848. Quel a été le fondement de ces accessions à la citoyenneté (militaire et révolutionnaire) ? Pourquoi et comment a-t-on offert, limité, puis parfois repris, la citoyenneté aux anciens esclaves ? Comment la race et la citoyenneté se sont-elles combinées ? En quoi le républicanisme des révolutionnaires atlantiques était-il universel, en quoi offrait-il des libertés graduelles ?

Plus généralement, il s’agira de voir quelles ont été les modalités d’intervention dans l’espace public des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » du monde atlantique. Comment envisager l’agentivité des sujets dans un espace de coercition ? Comment analyser les révoltes d’esclaves, de « libres de couleur » ou d’affranchis ? Quels sont les modèles de contestations et les revendications exprimées par exemple à partir des sources judiciaires, des récits de planteur ? Les séances s’articuleront autour de ces problématiques en intégrant des débats historiographiques. Par ailleurs, des séances de lecture de textes sur les indemnités et réparations au titre de l’esclavage atlantique et dans l’Océan Indien se feront en coordination avec les chercheurs du programme de l’ANR REPAIRS.

Dans la même rubrique

Dernières brèves