Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Séminaire EHESS 2016 : « Historiographies des Lumières »// Séance du 13/05/2016 : « Sexe et genre des Lumières : le prisme colonial »

mardi 10 mai 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Salle 3, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris
  • Vendredi de 11 h à 13 h du 5 février 2016 au 27 mai 2016
  • Séminaire organisé par : Antoine Lilti, directeur d’études à l’EHESS (TH) ( CRH-GEHM ) et Silvia Sebastiani, maîtresse de conférences à l’EHESS ( CRH-GEHM )

« Nous étudierons, cette année, les débats historiographiques actuels sur le contexte mondial des Lumières, c’est-à-dire des liens que les Lumières, comme mouvement intellectuel et culturel, entretiennent avec l’expansion impériale européenne, avec l’évolution du commerce mondial, avec l’intérêt scientifique pour les sociétés non européennes, et, enfin, avec la conscience nouvelle de vivre dans un monde plus global. Le séminaire se déroulera en trois temps. Les premières séances seront consacrées à un état des lieux historiographique, donc à discuter des travaux récents, pour mieux comprendre les enjeux, les apports et les limites du « global Enlightenment ». Un deuxième ensemble de séances portera sur la découverte de Tahiti, les voyages de Bougainville et de Cook, leur impact sur la culture européenne. Nous nous concentrerons en particulier sur la présence à Paris du Tahitien Ahutoru et sur les réactions qu’elle suscite. Le troisième ensemble de séances étudiera la porosité des frontières entre humanité et animalité, une question qui est au cœur de la « science de l’homme » des Lumières, ainsi que des débats sur l’abolition de l’esclavage, dans la Grande Bretagne des années 1770. L’attention portera sur la dimension à la fois locale et impériale du rapprochement entre l’orang-outang et « l’homme sauvage », catégorie qui inclue l’Africain, l’Amérindien, ainsi que, au cœur de l’Europe, les « enfants sauvages » et les pauvres. »

Programme :

  • 5 février 2016 : « Barbares Européens ! » : Les Lumières et le défi du monde.
  • 12 février : Provincialiser les Lumières ? La critique postcoloniale.
  • 19 février : Peut-on parler de « global Enlightenment » ?
  • 4 mars : « Nous ne connaissons d’hommes que les seuls Européens » : l’anthropologie des Lumières.
  • 11 mars : Lumières et Révolution (workshop à l’IEA de Paris)
  • 18 mars : L’exploration du Pacifique : Bougainville et Cook
  • Pas de séance le 25 mars.
  • 1er avril : De Tahiti à Paris : Ahutoru.
  • 8 avril : Curiosité et familiarité : du sauvage à « l’honnête indien ».
  • 15 avril : Grégory Quenet : « L’histoire environnementale des Seychelles. Les Lumières et le gouvernement de la nature dans l’Océan indien »
  • Pas de séance le 6 mai 2016.
  • 13 mai : Sexe et genre des Lumières : le prisme colonial
  • 20 mai : « We ought to decide that the Oran Outangs are men » : perfectibilité, humanisation, civilisation
  • 27 mai : Charles Walton : « Réciprocité, Redistribution et Révolution »

Dans la même rubrique

Dernières brèves