Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Séminaire : « Histoire sociale de l’Afrique Orientale, de la Mer Rouge et de l’Océan indien, XIXe-XXe siècles » (Paris, IMAF) // Séance du 10/03/2017 : Elke Stockreiter (American University, Washington, DC) et Ismail Warscheid (IRHT-CNRS)

mercredi 8 mars 2017, par Dominique Taurisson-Mouret

Séminaire organisé par Silvia Bruzzi, chercheure affiliée à l’IMAF-Malher (cet enseignant est référent pour cette UE) ; Henri Médard, professeur à l’Université Aix-Marseille / IMAF ; Violaine Tisseau, chargée de recherche au CNRS / IMAF et Elena Vezzadini, chargée de recherche au CNRS / IMAF

  • Année universitaire : 2016 / 2017
  • Périodicité : Le vendredi (horaires ci-dessous)
  • Localisation : Site Raspail, 96 bd Raspail 75006 ParisCalendrier :

Calendrier :

  • 4 novembre 2016, de 14 h à 17 h : salle de réunion, IMAF, 2e étage
  • 2 décembre, de 14 h à 17 h : salle de réunion, IMAF, 2e étage
  • 9 décembre, de 14 h à 17 h : salle des artistes, Rdc
  • 20 janvier 2017, de 14 h à 17 h : Salle des étudiants de l’IISMM, 1er étage, 96 bd Raspail, 75006 Paris
  • 3 février, de 14 h à 17 h : salle de réunion, IMAF, 2e étage
  • 10 mars, de 15 h à 18 h : salle des artistes, Rdc
  • 5 mai : journée d’études à Aix-en-Provence

Présentation du séminaire :

Ce séminaire se focalise sur une partie de l’Afrique souvent négligée par les études africaines en France, et pourtant capitale pour comprendre les dynamiques du continent entier. Il vise à devenir un point de rencontre pour les étudiants et les chercheurs qui travaillent sur l’histoire sociale d’une Afrique s’étendant du Caire au Cap, une Afrique qui se noue au-delà des frontières nationales, à travers les circulations et les échanges multiformes des individus et des groupes dans un espace connecté avec la Méditerranéenne et l’Asie à travers la Mer Rouge et l’Océan Indien et au-delà avec les mondes atlantiques européens et américains.

L’Afrique de l’Est des XIXe-XXe siècles est un espace impérial extrêmement dense (entre empires ottoman, omanais, britannique, français, allemand, italien, et portugais), dont l’histoire est marquée par des tensions de nature économique et géopolitique mais aussi raciale et religieuse... Sans négliger le poids des questions politiques nationales et internationales et des systèmes impériaux, l’approche de ce séminaire reste avant tout sociale. Un large espace sera dédié aux questionnements méthodologiques dans l’écriture d’une histoire sociale s’appuyant sur des sources hétéroclites.

Pour l’année 2016-2017, nous avons choisi de placer le séminaire sous le thème de la comparaison. D’abord, en abordant la comparaison entre des sociétés, des espaces, et des temporalités différentes, comme le souhaitait déjà Marc Bloch en 1928. Cette démarche fructueuse permet d’opérer un décentrement du regard, de produire des questionnements inédits, de repérer des silences ou des absences autrement invisibles, mais donne aussi la possibilité de s’armer des méthodologies, des outils et des approches qui viennent d’ailleurs. Ensuite, la deuxième forme de comparaison que nous intégrerons dans ce séminaire est interdisciplinaire. Nous interrogerons la manière dont d’autres disciplines, et particulièrement la philosophie, l’anthropologie et la sociologie, ont travaillé aux mêmes questionnements que nous nous posons en tant que praticiens de l’histoire sociale de l’Afrique orientale. Dans cette perspective, chaque séance sera, autant que possible, organisée autour de deux interventions qui traiteront du même thème soit pour des espaces, des sociétés ou des temps distincts, soit par des disciplines différentes.

Adresse(s) électronique(s) de contact : elenavezz(at)gmail.com, silviabruzzi(at)yahoo.it, hv.medard(at)wanadoo.fr, violaine.tisseau(at)gmail.com

Dans la même rubrique

Dernières brèves