Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Séminaire : Les ethnologues et le fait colonial (Paris, EHESS/CNRS, 2012-2013)

mardi 13 novembre 2012, par Dominique Taurisson-Mouret

Séminaire : Les ethnologues et le fait colonial

Organisé les 2e et 4e jeudis du mois, de 15H à 17H, du 13 décembre 2012 au 27 juin 2013, 105 bd Raspail, salle 1.

par Daniel Fabre (DE, EHESS), Christine Laurière (CR, CNRS) et André Mary (DR, CNRS)

Ce séminaire entend revenir de façon dépassionnée sur les rapports entre anthropologie et colonisation. Longtemps accusée d‚être la fille du colonialisme, née « d‚une ère de violence » (Lévi-Strauss), l’anthropologie des années 1960-1970 a vigoureusement battu sa coulpe et
douloureusement pris conscience des relations complexes entre la constitution du savoir ethnographique et le pouvoir impérial.

L’historiographie récente invite à étudier à nouveau frais cette question, en ne partant non pas des concepts, des théories, mais de situations particulières qui unissent un individu précis (l’ethnologue) à une situation contextualisée et des pratiques savantes. En somme, c’est à une
anthropologie des savoirs ethnographiques en situation coloniale que ce séminaire souhaite apporter sa contribution.

Pour sa deuxième année, nous continuerons d‚interroger les modalités concrètes de la constitution de ces savoirs ethnographiques, en privilégiant le comparatisme (spatial et historique), la diversité des expériences coloniales, et une approche analytique qui affronte ces questions par l’entrée biographique.

PROGRAMME :

  • 13 décembre : Frederico Rosa (Université nouvelle de Lisbonne), « Edward Evans-Pritchard et la création coloniale des chefferies nuer »
  • 10 janvier : Pierre Serna et Frédéric Régent (Université Paris I Sorbonne), « Guerres d’indépendances, guerres révolutionnaires, guerres coloniales à la fin du XVIIIe siècle »
  • 24 janvier : Tzvetan Todorov (CNRS), « Germaine Tillion et l’Algérie »
  • 14 février : Daniel Fabre (EHESS), « Le colonialisme chez soi : réflexion sur un moment de l’anthropologie européenne »
  • 28 février : André Mary (CNRS), « Jean & John Comaroff, l’ethnographie de l’interaction coloniale : entre hégémonie et conversation »
  • 14 mars : Laurent Dartigues (CNRS), « Un bouddhologue aux prises avec la violence coloniale. Paul Mus penseur de la guerre »
  • 28 mars : Michel Naepels (EHESS), « Maurice Leenhardt dans le champ colonial à Houaïlou, Nouvelle-Calédonie (1903-1920) »
  • 11 avril : Marianne Lemaire (CNRS), « Femmes ethnologues dans l’empire colonial français »
  • 25 avril : Anne-Marie Peatrik (CNRS), « Le destin singulier de Facing Mount Kenya (1938) de Jomo Kenyatta »
  • 23 mai : Gaetano Ciarcia (Université de Montpellier 3), « La reconnaissance missionnaire et ethnologique du bien culturel. Le Père Francis Aupiais au Dahomey (1903-1930) »
  • 13 juin : Anne Raulin (Université Paris-Ouest Nanterre), : « Colon, colonisateur, colonisé : Lewis Henry Morgan, une identité complexe à la naissance de l’anthropologie américaine »
  • 27 juin : Christine Laurière (CNRS), « Jacques Soustelle, de Mexique, Terre indienne au combat pour l‚Algérie, terre française »

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves