Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Séminaire : « Les populations noires en France : nouvelles dimensions historiques et historiographies » (Univ. Paris 8 & Archives nationales) // Séance du 6 mai 2015, M.-A.de Suremain (Univ. Paris Est, ESPé) et Eric Mesnard (Université Paris Est, ESPé), Présentation de l’ouvrage Enseigner l’esclavage/ Perspectives globales

lundi 4 mai 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • SEANCE DU 6 MAI 2015 : Attention séance décalée au MERCREDI (15 h – 18 h), Archives nationales
  • Université Paris 8 ou Archives nationales, les jeudis, 15h-18h

Séminaire organisé par :

  • Jean-Pierre Bat (Archives nationales)
  • Audrey Célestine (Université Lille 3)
  • Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)
  • Soline Laplanche-Servigne (Centre Maurice Halbwachs)
  • Anne Leblay-Kinoshita (Archives nationales)
  • Françoise Lemaire (Archives nationales)
  • Sylvain Pattieu (Université Paris 8)
  • Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8)
  • Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

Avec le soutien de

  • Centre de recherches historiques de l’université Paris 8 (EA 1571) ;
  • Equipe Institutions et Dynamiques Historiques de l’Economie et de la Société (UMR 8533)
  • Archives nationales
  • Université de Californie (Berkeley)
    Séminaire de recherche : « Les populations noires en France : nouvelles dimensions historiques et historiographies » (Université Paris 8 - Archives nationales, 2014-2015)

    Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?
    Destiné aux étudiants de master (1 et 2), ce séminaire réunit des chercheurs français et des chercheurs américains spécialistes de la France et plus familiers de la tradition historiographique des African American Studies. Il est également le lieu d’un dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes de science politique.
    Plusieurs pistes sont explorées. La première concerne les liens et les échanges entre les formes coloniales et métropolitaines de racialisation. L’hypothèse de la continuité ou d’un emprunt mécanique qui ne cesserait d’être inconsciemment reconduit est d’un faible recours. Quelles sont les formes et les conséquences, éventuellement contingentes, des migrations vers la métropole ? Aux analyses univoques de la représentation française des Noirs, il importe de substituer une histoire sociale capable d’analyser la pluralité dynamique des positionnements. Dans la même logique, il faut se demander sur quelles pratiques sociales exactement vient se greffer la racialisation, qu’elle soit imposée, négociée ou revendiquée ? Les travaux existant invitent en particulier à examiner ses traductions dans le monde du travail.

Programme 2014-2015

  • 16 octobre 2014. - Introduction : quelle histoire pour les populations noires en France ?, Salle B. 136, Paris 8
  • 6 novembre 2014. - Atelier archives. - Présentation générale des fonds en lien avec l’histoire sociale des populations noires en France, Archives nationales, rdv dans le hall des archives à 15 h
  • 20 novembre 2014. - Céline Flory (CNRS, CERMA), Engagisme et citoyenneté : le cas des travailleurs africains et de leurs descendants dans la Caraïbe française post-esclavagiste. - Attention horaire décalé, 16 h – 18 h, salle G niveau -2, Paris 8
  • 4 décembre 2014. - Présentation des travaux des étudiants, Salle G niveau -2, Paris 8
  • 11 décembre 2014. - Tyler Stovall (Université de Californie) La liberté blanche : histoire de la racialisation d’une idée, Salle C 008, Paris 8
  • 8 janvier 2015. - Frederick Cooper (New York University), Français et Africains ? Être citoyen au temps de la décolonisation, Auditorium des Archives nationales, Pierrefitte sur Seine
  • 11 février 2015. - Atelier archives, Les catégories raciales au fil des archives, séance commune avec le séminaire DYSPO
  • 5 mars 2015. - Soline Laplanche-Servigne (Chercheuse associée au Centre Maurice Halbwachs), La politisation de l’expérience du racisme : mobilisations et représentation des ‹victimes› en France et en Allemagne dans les années 1990-2000, Salle G niveau -2, Paris 8
  • 19 mars 2015. - Renaud Hourcade (IEP de Rennes), Mémoire et luttes symboliques : les mobilisations pour la mémoire de l’esclavage en Métropole, Salle G niveau -2, Paris 8
  • 2 avril 2015. - Crystal Fleming (State University of New York), La mémoire de l’esclavage en France, Salle G niveau -2, Paris 8
  • 16 avril 2015. - Audrey Célestine (Université Lille 3)et Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise), Présentation du dossier ‘Black Paris. Place and the Mapping of Black Experiences’, African and Black Diaspora : An International Journal, Salle G niveau -2, Paris 8
  • 6 mai 2015. - Marie-Albane de Suremain (Université Paris Est, ESPé) et Eric Mesnard (Université Paris Est, ESPé), Présentation de l’ouvrage collectif Enseigner l’esclavage. Perspectives globales. Actes du colloque international Eurescl, Afrodesc http://www.eurescl.eu/ - Attention séance décalée au MERCREDI (15 h – 18 h), Archives nationales
  • 21 mai 2015. - Stéphane Beaud (Université Paris-Ouest), De la « garde noire » (Marius Tresor, Jean- Pierre Adams) aux « Blacks » : mode de catégorisation des Noirs dans le football français, Salle G niveau -2, Paris 8
  • 4 juin 2015. - Christian Delage (Université Paris 8) et Philippe Michel (Université Paris 8), séance sur le jazz

Dans la même rubrique

Dernières brèves