Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Service historique de la Défense (SHD) : Inventaire des archives du SDECE – Indochine 1945-1969

lundi 25 mai 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

Le site Mémoires d’Indochine signale la publication par le Service Historique de la Défense (SHD) d’un nouvel instrument de recherche intitulé “GR 10 R – 1/230 – SDECE – Indochine” (répertoire numérique détaillé, 2015). Disponible en salle des inventaires au SHD et bientôt en ligne.

Il s’agit du fonds Indochine du Service de documentation et de contre-espionnage (SDECE), un service secret créé en 1945, chargé de la recherche de renseignements et de la détection des agents des pays étrangers. Le fonds rassemble les archives produites par le SDECE et ses antennes en Indochine de 1945 à 1969. Classé en 2011 et 2012, il comptabilise 230 cartons d’archives. Il contient de nombreux BR sur la situation politique, militaire et économique des trois pays de l’Indochine (Viêt-Nam, Laos et Cambodge) notamment sur les mouvements révolutionnaires et confessionnels, les gouvernements et leur fonctionnement.

  • Une première partie est constituée de la documentation générale sur le SDECE. Les références 10 R 1-17 présentent l’activité du Service et des ses antennes entre 1944 et 1962. Les réf. 10 R 18-20 concernent les GCMA et GMI entre 1952 et 1954. les références 10 R 21-34 concernent la production du Service en direction des hautes autorités de l’Etat.
  • La seconde partie est entièrement consacrée à l’Indochine exposant la situation générale (10 R 35-46), des dossiers sur le Cambodge et le mouvement Khmer Issarak (47-57) ; sur le Laos (58-65) dont les mouvements Lao Issara et Pathet Lao ; et le Viêt-Nam (66-83) dont une partie sur le Parti communiste indochinois (PCI) et le Lao Dong (Parti des Travailleurs du Viêt-Nam).
  • La troisième partie rassemble la documentation produite sur le Viêt-Nam nationaliste (10 R 89-109) exposant la situation politique (89-109) dont d’importants dossiers sur les mouvements religieux (Catholiques, bouddhistes, Hoa Hao, Caodaïsme…), les syndicats, les associations et les partis politiques nationalistes (Can Lao, Dai Viet, Phuc Quoc, VNQDD…). La situation militaire est rassemblée dans les références 10 R 110-114, notamment sur les Forces armées vietnamiennes de l’Etat associé du Viêt-Nam. Les services de renseignements et les services spéciaux de 1949 à 1956 sont aux références 115-116. De nombreux dossiers individuels portant sur des personnalités clés du Viêt-Nam nationaliste figurent aux références 118-140.
  • La quatrième partie de ce fonds très riche concerne le Viêt-Minh (10 R 142-170). On y retrouve des dossiers sur la situation politique, sur les ministères et plus généralement sur les activités du mouvement piloté par le PCI puis le Lao Dong. La situation militaire est exposée aux références 167-176 avec notamment la documentation sur l’Armée populaire du Viêt-Nam mais aussi le traffic d’armes et les connections étrangères. Une collection importante concerne les services de renseignements militaire ou “Quan Bao” du Viêt-Minh aux références 177-206. Les services de la Sécurité publique “Cong An” sont exposés aux références 196-207 couvrant la période 1945-1955. D’autres cartons concernent la propagande et les réseaux de radio-transmissions (208-209) ; des dossiers de renseignements individuels (210-215) ou les activités subversives communistes entre 1949 et 1964 (216-222) notamment après les Accords de Genève de 1954. Les références 221 et 222 portent sur les ralliés.
  • La cinquième et dernière partie concerne la Conférence de Genève et la Commission internationale de contrôle (CIC) (réf. 10 R 226-230). Elle comprend notamment des dossiers sur les négociations préalables entre les différentes forces vietnamiennes et le Viêt-Minh.

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves