Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

A lire S. Falconieri, F. Renucci, « L’Autre et la littérature juridique : Juifs et indigènes dans les manuels de droit (XIXe-XXe siècles) » dans A.-S. Chambost (dir.), Histoire des manuels de droit. Une histoire de la littérature juridique comme forme du discours universitaire, 2014

samedi 7 juin 2014, par Dominique Taurisson-Mouret

Vient de paraître : A.-S. Chambost (dir.), Histoire des manuels de droit. Une histoire de la littérature juridique comme forme du discours universitaire, LGDJ, 2014

Présentation éditeur

Si l’enseignement du droit a longtemps été réservé à une élite, depuis la fin du XIXe siècle et l’entrée massive d’un public nouveau dans les Facultés, les professeurs ont eu à se soucier de la réception de leur enseignement. De producteurs de savoir, ils sont progressivement devenus des diffuseurs de savoir, ce dont témoigne le développement des ouvrages pédagogiques. Avec son caractère didactique et son format maniable, le manuel se distingue du traité (dont les lourds volumes caractérisent la production scientifique des professeurs de droit du début du XIXe siècle) aussi bien que des articles ou des thèses (dont le point de vue est spécifique, alors que le manuel regroupe l’essentiel des connaissances relatives à un domaine donné).
Depuis la fin des années 70, les manuels sont devenus un objet de la recherche en sciences sociales. Si les études sur la pédagogie universitaire sont encore peu développées dans le domaine du droit, la présente Histoire des manuels de droit est une contribution au regard que les juristes portent sur leur milieu ; le manuel étant une forme spécifique de la littérature juridique, mais aussi le support de nouveaux champs du droit, entreprendre d’en faire l’histoire est une façon de s’interroger sur la culture du droit.

Auteurs

Sous la direction d’Anne-Sophie Chambost, avec les contributions de Francesco Aimerito, Pascal Ancel, Frédéric Audren, Robert Carvais, Fatiha Cherfouh, David Deroussin, Silvia Falconieri, Jérôme Ferrand, Jean-Christophe Gaven, David Gilles, Jean-Louis Halpérin, Christophe Jamin, Alexis Mages, Dominique Messinéo, Florence Renucci, Guillaume Richard, Anne Teissier-Ensminger, Mathieu Touzeil-Divina et Laurent Willemez.

Sommaire

  • Préface – Christophe Jamin, Le droit des manuels de droit, ou l’art de traiter la moitié du sujet
  • Avant-Propos –Anne-Sophie Chambost, Premiers Jalon pour une histoire des manuels de droit

Elaboration, diffusion, réception des manuels de droit

  • Anne-Sophie Chambost, Un lieu de conservation, de diffusion et d’élaboration des manuels. La bibliothèque de la Faculté de droit de Paris à l’époque de Paul Viollet (1876-1914)
  • Jean-Christophe Gaven, La réception des manuels dans les revues juridiques au XIXe siècle. Les manuels de droit à l’épreuve des recensions d’ouvrages
  • David Deroussin, Se survivre à soi-même. Le Cours de droit civil d’Aubry et Rau

Comment introduire au droit dans les manuels ?

  • Fatiha Cherfouh, Les usages de l’histoire et du droit romain dans les ouvrages d’introduction au droit
  • Jérôme Ferrand, Tout change parce que rien ne change...Introduire au droit du XIXe siècle à nos jours
  • Pascal Ancel, Les manuels d’introduction au droit : de Capitant à la période contemporaine

La réception de nouveaux champs du droit dans les manuels

  • Alexis Mages, Le manuel de droit commercial : vecteur d’autonomie (XIXe siècle – milieu du XXe siècle)
  • Dominique Messineo, Le droit pénal dans l’orbite de la criminologie : étude d’une approche renouvelée de la responsabilité par les manuels de droit pénal à l’aube du XXe siècle
  • Laurent Villemez, Légitimité académique et proximité sociale. Le droit du travail au miroir de ses manuels
  • Guillaume Richard, Des Répétitions écrites de Cabantous aux Principes généraux du droit administratif de Jèze : évolution de la conception du droit administratif ou transformation formelle des manuels ?
  • Mathieu Touzeil-Divina, Des premiers ouvrages scientifiques de droit administratif du XIXe siècle : Eléments de patristique : des traités aux manuels (1800-1880). Exhumation d’écrits (traités & manuels) trop tôt inhumés par la République scientifique
  • Robert Carvais, L’élaboration d’un nouveau champ juridique à travers ses manuels
  • Silvia Falconieri, Florence Renucci, L’Autre et la littérature juridique : Juifs et indigènes dans les manuels de droit (XIXe-XXe siècles)

Approches comparatistes et perspectives contemporaines sur les manuels de droit

  • Jean-Louis Halpérin, Que peut-on apprendre de l’histoire des manuels belges de droit civil ?
  • Francesco Aimerito, La procédure civile dans les manuels d’Istituzioni di diritto civile du Royaume de Sardaigne (XVIIIe – XIXe)
  • David Gilles, Des Traités français aux manuels québécois : écrire et enseigner le droit privé, en amont et en aval du Code civil du Bas-Canada (1866)
  • Anne Teissier-Ensminger, Droit illustré hypercontemporain : des manuels d’avant-garde ?
  • Conclusions – Frédéric Audren, Les juristes en travailleurs manuels. Quelques remarques conclusives

Dans la même rubrique

Dernières brèves