Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Alain Messaoudi, Les arabisants et la France coloniale. Savants, conseillers, médiateurs (1780-1930) ENS Lyon édition, 2015

lundi 25 mai 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Collection Sociétés, Espaces, Temps, 558 p. ISBN : 978-2-84788-557-6 Prix : 34 € (14,99 € en version pdf)

Présentation éditeur :

« À partir d’une enquête sur les carrières, la production savante et l’action politique de ceux qui ont utilisé professionnellement leur connaissance de la langue arabe, — savants orientalistes, interprètes militaires et civils, professeurs, employés de l’État –, l’ouvrage propose une approche inédite du processus colonial au Maghreb et au Levant.
C’est au prisme de la connaissance, de la perception et de l’enseignement de l’arabe que sont étudiées les formes de l’implantation française et leurs implications. L’analyse permet de repérer une certaine permanence des représentations arabophiles dans les milieux savants et la haute fonction publique. Dans ces cercles, on défend la nécessité, particulièrement vive en Algérie, de développer des élites intermédiaires permettant de ne pas perdre le contact avec la population musulmane et de la convaincre que le cadre impérial français et le développement d’une culture arabe et musulmane sont compatibles, au nom d’un idéal commun de progrès et de civilisation. »

Alain Messaoudi est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Nantes, membre du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) et associé à l’Institut des mondes africains (IMAF, Paris). Ses recherches portent la circulation des savoirs et des représentations entre le Nord de l’Afrique et l’Ouest de l’Europe

Introduction
Sommaire

Le texte est complété par un important volume d’annexes comprenant des notices biographiques, disponible en ligne.

Dans la même rubrique

Dernières brèves