Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Arlette Capdepuy, Félix Éboué. De Cayenne au Panthéon (1884-1944), Karthala, 2015

mercredi 14 octobre 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Collection Hommes et sociétés, 440 p. ISBN : 9782811114183 Prix : 26 €

Présentation éditeur :

« Comment comprendre cette figure historique exceptionnelle qu’est Félix Éboué et surtout pourquoi fait-elle l’objet d’une si grande méconnaissance, alors même qu’il fut le premier homme noir à entrer au Panthéon, en grande pompe, au côté de Victor Schoelcher en 1949, cinq ans seulement après sa mort ? Dans cette biographie, la première en langue française à aborder l’homme en profondeur, Arlette Capdepuy montre toute la complexité du personnage.
Descendant d’esclave, Guyanais parfaitement assimilé, il sera le premier « indigène » à accéder, comme gouverneur de l’AEF, au rang le plus élevé de l’administration coloniale. Il a ainsi pu être vu tantôt comme un agent de la colonisation, tantôt comme symbole d’une œuvre civilisatrice en laquelle il croyait. Félix Éboué représente enfin la figure héroïque du ralliement de l’Empire colonial français à la France libre du Général de Gaulle, en étant un des premiers à le rejoindre et en organisant la Conférence de Brazzaville.
Homme de son temps et de la IIIe République, Félix Éboué en représentait aussi ses contradictions. C’est ce que l’auteur révèle dans cet ouvrage, aussi bien dans la profusion et la minutie des données recueillies dans les archives les plus variées et inédites, que dans son ambition d’illustrer une figure d’exception dont le parcours traverse les grands événements de la première moitié du XX e siècle et permet de mieux en saisir aujourd’hui leurs complexités. »

Arlette Capdepuy, agrégée d’histoire-géographie, docteur en histoire contemporaine est chercheuse associée au CEMEC (Centre d’études des mondes modernes et contemporain) à l’Université Bordeaux Montaigne.

Dans la même rubrique

Dernières brèves