Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Dénètem Toam Bona, Où cours-tu fugitif ?, PUF, 2016

vendredi 1er juillet 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

Présentation éditeur :

« Tant que les lions n’auront pas leurs historiens, les histoires de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur », dit un proverbe bantou. C’est précisément le point de vue du lion que défend ici Dénètem Touam Bona en mettant en lumière, à travers la question du marronnage, l’action et la créativité des colonisés. Entre carnet de voyage, enquête anthropologique et méditation littéraire et philosophique, il narre l’histoire occultée des fugues, celles du « gitan » nomade, du soldat déserteur, du migrant « clandestin » et de tous les réfractaires à la norme, au contrôle ou à la domestication.
Foucault l’a bien vu, « la visibilité est un piège ». Art de la disparition, le marronnage est plus que jamais d’actualité. Déjouer les surveillances, les profilages, les traçages marketings et policiers ; disparaître des bases de données ; étendre l’ombre de la forêt l’espace d’un court-circuit. Dans notre monde cybernétique où le contrôle en temps réel de l’individu est sur le point de devenir la norme, le nègre marron apparaît comme une figure universelle de résistance. »

Après des expériences dans les Caraïbes, Dénètem Touam Bona enseigne la philosophie à Mayotte où il étend son travail d’enquête sur les marronnages à l’océan Indien et à l’Afrique. Il collabore régulièrement avec des revues telles qu’Africultures ou Outis.

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves