Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Frank Lestringant, ed., Le Théâtre de la Floride. Autour de la Brève narration des événements qui arrivèrent aux Français en Floride, province d’Amérique, de Jacques Le Moyne de Morgues (1591), Presses Universitaires Paris-Sorbonne, 2017

lundi 1er mai 2017, par Dominique Taurisson-Mouret

  • 280 p. ISBN : 979-10-231-0528-5 Prix : 25 €

Présentation éditeur :

« Les expéditions en Floride de Jean Ribault et René de Laudonnière prennent place au début des guerres de Religion (1562-1565). Il s’agit, à l’instigation de l’amiral de Coligny, de faire pièce à l’Espagne en Amérique du Nord. Or c’est menacer la voie traditionnelle des galions qui, chaque année, rapportent l’or et l’argent d’Amérique. D’où la brutale intervention militaire de la fin de l’été 1565 et, sous l’action expéditive de l’adelantado Menéndez de Avilés, la liquidation de la colonie en quelques semaines. Les derniers survivants sont traqués, égorgés ou faits esclaves. Les estimations varient entre cinq cents et mille morts. Ce sinistre épisode a pour épilogue l’expédition de représailles menée par Dominique de Gourgues contre trois forts espagnols, dont la garnison est pendue en totalité.
L’ouvrage prend appui sur les images de Jacques Le Moyne de Morgues, les quarante-deux gravures du second volume des Grands Voyages de Théodore de Bry (1591). Pour la première fois est traduit du latin en français le récit de la colonisation, suivie de la destruction de l’établissement.
Vingt-cinq ans après, les Indiens Timucua de Floride sont représentés à travers un ensemble de références aussi tardives que disparates, qui associent à la hache des Tupinamba du Brésil des détails venus des tuniques aztèques, telles qu’elles sont figurées dans le Codex Mendoza, ou des artefacts européens comme la hotte de vendangeur. Au total, la suite floridienne est un ensemble composite, mais nostalgique d’un monde embelli par le souvenir, qui replonge par instants le spectateur dans l’Éden des origines. »

Frank Lestringant est professeur de littérature de la Renaissance à l’université Paris-Sorbonne. Il est docteur honoris causa de l’Université de Genève (2015). Spécialiste des voyages au Nouveau Monde au XVIe siècle et de la littérature des guerres de Religion, il a publié une trentaine de livres, dont Le Huguenot et le sauvage. L’Amérique et la controverse coloniale, en France, au temps des guerres de Religions, L’Atelier du cosmographe ou l’Image du monde à la Renaissance, L’Expérience huguenote au Nouveau Monde (XVIe siècle), Jean de Léry ou l’Invention du sauvage, ainsi que des éditions de l’Histoire d’un voyage faict en la terre du Brésil de Jean de Léry et De la Cosmographie universelle de Guillaume Le Testu.

Lire / Écouter / Voir
Vient de paraître : Frank Lestringant, ed., Le Théâtre de la Floride. Autour de la Brève narration des événements qui arrivèrent aux Français en Floride, province d’Amérique, de Jacques Le Moyne de Morgues (1591), Presses Universitaires Paris-Sorbonne, 2017
Lundi 1er mai

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves