Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître Georg Bernhardt Schwarz, Voyage aux Indes Orientales Hollandaises. Un jeune aventurier allemand à Java au XVIIIe siècle La Lanterne magique, 2015

lundi 1er juin 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • 192 p. ISBN 978-2-916180-20-5 Prix : 17 €.
  • Récit traduit, présenté et annoté par Marc Delpech

Présentation éditeur :

« Soudain, notre vigie cria : « Terre ! Terre ! ». Les pilotes grimpèrent allègrement en haut des mâts et virent qu’il s’agissait de la bonne terre, c’est-à-dire Java. Cela provoqua parmi nous une grande joie car nous étions enfin libérés de cette pénible croisière et on nous apporta du pain et de l’eau en quantité suffisante. Nous reçûmes la visite de quelques habitants de Java. Ils apportaient à bord de leurs embarcations à voile, tout en bois, une grosse tortue de plus de cent livres, dont nous découpâmes la chair en petits morceaux et en fîmes une soupe que nous donnâmes à nos malades comme un médicament. Les Javanais avaient aussi à bord des fruits indiens comme les figues, les pommes royales, les pamplemousses, les citrons, les ananas, la canne à sucre et du riz, que nous troquâmes contre du vieux fer et du tabac. Enfin, nous atteignîmes le détroit de la Sonde, long de trente-six milles jusqu’à Batavia. À droite, nous aperçûmes la résidence royale de Bantam, où nous dûmes jeter l’ancre à cause des vents contraires. Afin que nos gens se rétablissent, le commandeur hollandais de Bantam nous honora de deux bœufs bien gras, qui furent transportés jusqu’à notre navire sur deux petits bateaux. Ainsi nos gens recouvrèrent bientôt la santé.
Après un voyage supplémentaire de douze heures, nous parvînmes heureusement à la rade de Batavia, le 26 mai de l’année 1735. Notre voyage de 3 636 milles, que nous avions effectué avec l’aide de Dieu de Middelburg à Batavia, avait duré six mois et quinze jours. »

Le récit de Georg Bernhardt Schwarz, traduit pour la première fois en français, évoque l’itinéraire d’un jeune homme, entré au service de la Compagnie des Indes orientales hollandaises, et venu s’établir à Batavia dans l’île de Java ; il décrit la bigarrure ethnique qui y prévaut, ainsi que la cohabitation difficile des groupes en présence, qui aboutit en 1740 à l’affrontement entre Chinois et Européens, événement sur lequel Schwarz nous livre un témoignage d’une grande valeur.

Dans la même rubrique

Dernières brèves