Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : J.-J. Tatin-Gourier, C. de Gemeaux (Dir.), L’autorité coloniale en Indochine. De la pacification au « malaise indochinois » des années 1930, Le Manuscrit, 2015

mercredi 10 juin 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

Présentation éditeur :

« Au cours du premier tiers du XXe siècle, la révolte et la répression ont constitué un couple toujours résurgent dans l’Indochine coloniale et plus précisément dans l’empire « protégé » d’Annam. La gouvernance autoritaire de Paul Doumer (1897-1901) modela les institutions de la colonie, « perle de l’Empire ». Mais n’envisager l’exercice de l’autorité coloniale en Indochine que sur le mode de l’autoritarisme et de la répression constituerait une erreur : la logique même du protectorat appelait nécessairement une offre d’association, si minime soit-elle. Et les formes de cette offre d’association à une « élite indigène » varièrent avec le développement économique, social et culturel de l’Indochine »

Directeur de l’équipe de recherche « Histoire des représentations », Jean Jacques Tatin-Gourier est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux Lumières et à la pensée politique du XVIIIe siècle. Il est également le directeur de la Collection Réseaux de Lumière aux éditions Le Manuscrit.

Christine de Gemeaux est l’auteure de plusieurs ouvrages sur l’Histoire coloniale et culturelle du XlXe et XXe siècle. Elle enseigne également la civilisation allemande à l’Université François-Rabelais de Tours. Elle dirige la Collection Carrefours d’Empires aux éditions Le Manuscrit.

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves