Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Jean-Michel Sallmann, Indiens et conquistadores en Amérique du Nord. Vers un autre Eldorado, Payot, 2016

vendredi 10 juin 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Collection Bibliothèque historique Payot, 352 p. ISBN : 9782228915403 Prix : 24 €

Présentation éditeur :

« Qui dit conquête de l’Amérique du Nord pense à la conquête de l’Ouest au XIXe siècle par des pionniers colonisateurs. Pourtant, dès les années 1520, des conquistadores espagnols audacieux, avides de découvrir d’autres Tenochtitlán ou Cuzco, se lancent depuis l’Amérique centrale, déjà soumise, à l’assaut du pays pueblo (Arizona, Nouveau-Mexique), des plaines du Sud-Est (Floride, Géorgie, Carolines) et de la vallée du Mississippi. À terme, ils nourrissent un projet plus ambitieux encore : trouver le mythique passage nord-ouest vers le Pacifique qui leur permettrait de concurrencer les Portugais sur la route de la Chine et des îles à épices. Las ! de déconvenues en échecs, d’obstacles géographiques en résistances indiennes, ils finissent par battre en retraite devant la poussée des Français et des Anglais.
C’est l’histoire de leur extraordinaire épopée oubliée, de leurs années d’errance et de souffrances, de leurs désillusions dans cette autre quête de l’Eldorado et de l’impact de leurs expéditions sur les populations indigènes que retrace Jean-Michel Sallmann dans cet essai d’histoire globale aux frontières de l’anthropologie et de l’ethnologie. »

Jean-Michel Sallmann, professeur d’histoire moderne à l’université de Paris X-Nanterre, a étendu ses recherches sur l’Italie des XVIe-XVIIe siècles à une approche globale de la Renaissance en Europe (Charles Quint : l’empire éphémère, 2004) puis dans le monde (Géopolitique du XVIe siècle : 1490-1618, 2003) et à une approche mondialisée de l’époque moderne (Le grand désenclavement du monde : 1200-1600, Payot, 2011).

Dans la même rubrique

Dernières brèves