Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Madagascar, entre la fleur et le képi : extraits du journal de Raymond Decary (24/8/1939 – 29/11/1944), présentés par Yvonne Decary

mardi 18 septembre 2012, par Dominique Taurisson-Mouret

Vient de paraître : Madagascar, entre la fleur et le képi : extraits du journal de Raymond Decary (24/8/1939 – 29/11/1944), présentés par Yvonne Decary

« C’est en 1922 que, diplômé de l’Ecole Coloniale, Raymond Decary choisit Madagascar pour y exercer sa carrière d’administrateur ; celle-ci durera vingt trois ans. Fasciné par la Grande Ile, doté d’une exceptionnelle érudition et d’une puissance de travail peu commune, il parvint, dans une volonté passionnée, à concilier parfaitement ses tournées professionnelles et sa captivante aventure d’explorateur. D’un « journal » (treize volumes manuscrits), rédigé au jour le jour par Raymond Decary dans lequel il détaille la fresque de sa vie coloniale à Madagascar, j’ai souhaité extraire les passages les plus descriptifs de l’histoire de mon père, liée à celle de Madagascar pendant le second quart du XXe siècle. Dans l’ouvrage intitulé « Madagascar, passion d’un naturaliste » (30/06/1920 – 19/08/1939), j’ai voulu montrer l’homme tel qu’il fut, dans sa volonté intègre de servir, dans sa quête inlassable de la nature à travers un terrain magique encore plein de promesses à découvrir, dans sa symbiose avec un pays dont il respectait les habitants et auquel il s’attacha indéfectiblement. Dans « Madagascar, entre la fleur et le képi » (24/08/1939 – 29/11/1944), j’ai voulu montrer, pendant la seconde guerre mondiale, les troubles qui ont profondément perturbé la Grande Ile : une mobilisation massive et mal organisée, le désarroi des fonctionnaires pris entre leur engagement d’obéissance au gouvernement légitime français et les évènements politico-militaires qui déferlaient sans cesse. Tout cela dans une colonie trop lointaine de la métropole, assaillie de fausses nouvelles alarmantes, privée d’information crédible, déchirée par les querelles entre Gaullistes et Vichystes, en proie à un blocus économique verrouillé par les forces aéronavales anglaises qui en mai 1940 débarquèrent à Diégo-Suarez. Après six mois de combats meurtriers, Madagascar finit par se rendre à un pouvoir gaulliste qu’elle avait d’abord, et pendant longtemps, considéré comme son adversaire. Pris dans cette tourmente, Raymond Decary, humaniste pacifique s’il en fut, a dû troquer son habit d’administrateur contre une tenue militaire ; les sciences naturelles se sont muées en sciences appliquées ; la nature et ses merveilles, paradis perdu, est devenue champ de bataille ; la fleur a dû céder peu à peu la place au képi… » Yvonne Decary

« Depuis l’armistice de 1940, il n’existait plus à Madagascar aucune sécurité pour les particuliers. La Sûreté générale aux aguets exerçait une surveillance inquisitoriale… Après la venue Britannique, en mai 1942, les mesures restrictives furent prises en sens inverse. Bref j’ai pris l’habitude de tenir mon journal en partie double. La première contient le récit de mes déplacements et les faits de la vie courante ; la seconde se rapporte aux événements politiques intéressant l’île. Au cours des mois, mes idées ont évolué. Si j’ai été un admirateur du maréchal Pétain, du vainqueur de Verdun, de l’homme qui a tout de même sauvé de la France ce qui pouvait alors l’être, je me suis par contre toujours incliné devant le patriotisme du général de Gaulle et des gaullistes qui se sont ralliés à lui sans arrière-pensée ou intérêt personnel… la propagande de Vichy, jusqu’à la fin, a abusé Madagascar… » Raymond Decary, La Ferté-sous-Jouarre 15 mars 1945

Yvonne Decary a sélectionné les extraits qui composent ce livre. Travail difficile, quand on considère le contexte de l’époque en question... Pour le lecteur qui souhaiterait avoir une information exhaustive sur tel ou tel point de l’ouvrage, elle rappelle que l’original du journal de Raymond Decary, illustré de cartes, de croquis et de photos, est déposé et mis à la consultation du public à la Bibliothèque du Muséum d’Histoire Naturelle.

* L’ouvrage publié comprend un lexique malgache/français ainsi que de deux index géographique et patronymique.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BON DE COMMANDE

Nom, prénom :

Adresse :

désire recevoir...... exemplaire(s) du livre :

MADAGASCAR, ENTRE LA FLEUR ET LE KÉPI
Extraits du journal de Raymond DECARY
(période du 24/08/1939 – 29/11/1944)
(256 pages + photos, cartes et documents)

Présentés par Yvonne DECARY

Prix public : 20 € (port compris)

Ci-joint un chèque de : ......... correspondant au règlement de : ... exemplaire(s)

Lettres et règlements :
Éditions Alzieu - BP 232 - 38522 saint Egrève Cedex
Tél.Fax : 04 .76 .75 .33. 76. E mail : admin chez editions-alzieu.com

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves