Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Mamadou Moustapha Dieng, Famines, disettes et épidémies dans la basse et la moyenne vallée du fleuve Sénégal (1854-1945), L’Harmattan, 2015

mardi 21 juillet 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Collection Études africaines - Histoire, 2015, 248 p. ISBN : 978-2-343-06655-4 Prix : 24,70 € (existe aussi en version électronique)

Présentation éditeur :

« Quelles sont les causes des famines, des disettes et des épidémies qui ont sévi dans la Basse et dans la Moyenne Vallée du fleuve Sénégal de 1854 à 1945 ? Quelle est l’attitude de I’État colonial face à ces crises alimentaires et sanitaires ? Quelles sont les stratégies élaborées par les populations pour assurer leur survie et apporter des remèdes à leur souffrance ? Peut-on mesurer les conséquences des famines, des disettes et des épidémies ? Telles sont les questions traitées dans cet ouvrage.
S’écartant du schéma réductionniste qui explique les famines et les disettes par les seuls dérèglements climatiques et les épidémies par le non-respect des règles de l’hygiène, l’auteur dissèque avec brio les différents facteurs qui ont contribué au déclenchement des crises de subsistance et à la survenue des épidémies.
S’il est vrai que les crises alimentaires peuvent résulter des accidents climatiques, les guerres de conquête, les expéditions punitives menées par les colonnes militaires, les razzias des Maures établis sur la rive droite du fleuve Sénégal, les guerres civiles attisées par le pouvoir colonial, les forts prélèvements opérés sur la production agricole et les autres abus du système colonial, ont largement favorisé leur aggravation et leur extension.
Quant aux épidémies, elles connaissent une expansion consécutive aux mauvaises conditions d’hygiène, à la progression des troupes militaires, aux mouvements de populations et au développement des transports maritimes, fluviaux et ferroviaires. »

Mamadou Moustapha Dieng a été d’abord Professeur principal certifié d’Enseignement secondaire. Docteur en Histoire, il est, depuis 1997, enseignant-chercheur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar dans le champ des crises alimentaires et sanitaires. Il travaille actuellement sur la santé des tirailleurs sénégalais et sur les attitudes des communautés sénégalaises face aux maladies transmissibles.

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves