Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Marc André, Femmes dévoilées. Des Algériennes en France à l’heure de la décolonisation, ENS Lyon, 2016

lundi 5 décembre 2016, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Collection Sociétés, espaces, temps, 380 p. ISBN : 978-2-84788-840-9 Prix : 27 € (existe aussi en version électronique)

Présentation éditeur :

« Depuis les années 1990 le voile cristallise les débats politiques sur l’identité nationale et livre des femmes musulmanes une image partielle. Cet ouvrage cherche à donner plus d’épaisseur à leur présence dans la société française en s’intéressant aux premières d’entre elles : les Algériennes venues au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Qui sont ces femmes ? Pourquoi traversent-elles la Méditerranée aux pires moments de la répression du nationalisme algérien ? Comment trouvent-elles leur place dans la société qui les entoure et leur rôle dans la guerre d’indépendance menée aussi en métropole ?
Grâce à une enquête orale approfondie, on les entend répondre à ces questions, on les découvre également au détour d’un fond photographique public ou privé, dans le secret des archives judiciaires et policières, administratives et médiatiques. Leur mémoire inspire une parole vive et permet aux archives de parler à leur tour.
On comprend alors l’histoire partagée qui les amène à prendre parti dans une guerre souvent fratricide, à s’attacher à l’Algérie naissante autant qu’à trouver la forme d’une intégration singulière, loin des débats actuels qui les méconnaissent obstinément. L’écriture de cette histoire résulte ainsi d’une écoute, d’une patience et d’une réflexion sur les outils, sur les méthodes aptes à rendre visible la matière complexe des parcours de ces Algériennes pendant cinquante ans, en s’efforçant d’en préserver la vie."

Marc André est chercheur associé au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Larhra) et enseigne à la Cité scolaire internationale de Lyon. Ce livre est la version publiée d’une thèse soutenue en Sorbonne en 2014 sous la direction de Jacques Frémeaux.

Dans la même rubrique

Dernières brèves