Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Marie-Christine Lachèse en collab. avec Bernard Lachèse, De l’Oubangui à la Centrafrique. La construction d’un espace national, L’Harmattan, 2015

lundi 26 octobre 2015, par Dominique Taurisson-Mouret

  • ISBN : 978-2-343-05854-2 • 15 août 2015 • 352 pages
  • Intégrée à l’ensemble éditorial Chemins de la Mémoire, la collection Histoire africaine regroupe des travaux d’historiens consacrés à l’Afrique subsaharienne, des origines à nos jours.

Présentation éditeur :

« Au tournant des XIXe et XXe siecle, le partage territorial au centre de l’Afrique par l’Europe est la première étape de la naissance d’Etats sur le modele occidental.
Au bord de l’Oubangui, le poste de Bangui voit le passage des expéditions militaires, de Marchand vers Fachoda sur le Nil, de Roulet dans le Bahr-el-Ghazal, de Gentil vers le Chari qui occasionnent la création de postes militaires, l’implantation des premières Missions chrétiennes en 1894, et des factoreries. La France passe des traités avec les puissances européennes pour que soit reconnu son espace colonial et avec les chefs locaux et les sultans islamisés du M’Bomou. Dans la région
tchadienne, elle établit des relations avec les sultans islamisés du Dar el-Kouti et du Baguirmi, et bat en 1900 le conquérant Rabah, sultan du Bornou.
Dans les limites nouvelles, peu a peu, les populations diverses forment une Nation. De l’Oubangui-Chari à la Centrafrique, un héritage à connaitre pour comprendre
les frontières et les problèmes internes actuels. »

Marie-Christine Briand-Lachèse, historienne, a participé aux Recherches centrafricaines de l’I.H.P.O.M., Institut d’histoire des pays d’outre-mer d’Aix-en-Provence, sur les réalités oubanguiennes. Elle soutient sa thèse à l’Université de Provence, Oubangui 1898-1900 : apogée et abandon d’une colonie, à travers le témoignage de Joseph Briand, médecin colonial.

Dans la même rubrique

Dernières brèves