Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : P. Garnsey, Penser la propriété. De l’Antiquité jusqu’à l’ère des révolutions, Les Belles Lettres, 2013

jeudi 28 mars 2013, par Dominique Taurisson-Mouret

Vient de paraître : P. Garnsey, Penser la propriété. De l’Antiquité jusqu’à l’ère des révolutions, trad. de l’anglais A. Hasnaoui, Les Belles Lettres, 2013 (Histoire, n°118)

ISBN-102-251-38118-X / ISBN-13978-2-251-38118-3, 26,9€.

Présentation éditeur

La question de la légitimité de la propriété privée fut à l’origine des débats passionnés entre philosophes, théoriciens de la politique, juristes et théologiens à travers les âges. Dans ce livre, Peter Garnsey étudie les textes, les métaphores, les mythes et les configurations narratives qui jouèrent un rôle fondamental dans l’histoire des conceptions de la propriété, ainsi que leur réception de l’Antiquité jusqu’au début du XIXe siècle.

À une époque où se révèle chaque jour un peu plus l’ampleur des destructions que trente années de néolibéralisme ont infligées au corps social, il n’est peut-être pas inutile de rappeler que le droit à la propriété est une construction historique qui cache mal les intérêts des classes ou des institutions qui le proclamèrent naturel, et que la richesse et la propriété sont apparues à de nombreux penseurs de cultures et d’époques très différentes comme un scandale aussi bien moral et politique qu’intellectuel.

La présente traduction, réalisée sous le contrôle de l’auteur, offre une version révisée et augmentée de l’ouvrage et peut donc être considérée comme une seconde édition de celui-ci.

Auteur

Peter Garnsey est directeur de recherche à la Faculté d’Histoire de l’Université de Cambridge. Les Belles Lettres ont publié les traductions de deux de ses ouvrages : Famine et approvisionnement dans le monde gréco-romain (1996) et Conceptions de l’esclavage d’Aristote à saint Augustin (2004).

Sommaire

  • Abréviations
  • Préface
  • Introduction

I. Le « communisme » de Platon, la critique d‟Aristote et la réponse de Proclus

  • Introduction
  • La cité idéale de la République : les dispositions relatives à la propriété
  • La cité idéale des Lois : les dispositions relatives à la propriété
  • Dans la République, les interdits frappant la propriété et la famille sont séparés et séparables
  • Du texte au contexte
  • Ce qu’Aristote dit sur Platon
  • Les platoniciens tardifs et Platon sur la propriété

II. Le « communisme » de Platon de l’Antiquité tardive à la Renaissance via l’Espagne islamique

  • Préliminaires
  • La philosophie politique platonicienne au Moyen Âge
  • La Renaissance italienne : aristotéliciens contre platoniciens
  • Pier Candido Decembrio (1392-1477)
  • Le cardinal Bessarion (1403-1472)
  • Marsile Ficin (1433-1499)
  • Le néoplatonisme byzantin : le « système politique idéal » de Gémiste Pléthon

III. Renonciation et communité : l’Église primitive passée au crible

  • Préliminaires
  • Le IIIe siècle : Origène et Cyprien
  • Les Actes et le monachisme : Philon chez Eusèbe et Jérôme
  • Augustin
  • Ascétismes rivaux à la fin de l’Antiquité
  • Monachisme et réforme au Moyen Âge : de saint Benoît à Joachim de Flore
  • L’amitié au sein de l’Église primitive : Jean de Salisbury et Gratien
  • Postlude : les Franciscains et l’ecclesia primitiva

IV. La pauvreté du Christ : les crises de l’ascétisme, des Pélagiens aux Franciscains

  • Introduction
  • Les chances de salut de l’homme riche selon Clément d’Alexandrie
  • Les chances de salut de l’homme riche selon Augustin
  • Anonyme, Sur les richesses
  • La querelle franciscaine autour de la pauvreté
  • Usus pauper
  • Simplex usus facti
  • Ius abutendi ou ius consumendi
  • Conclusion

V. L’état de nature et l’origine de la propriété privée : d’Hésiode à Guillaume d’Ockham

  • Introduction : Pierre-Joseph Proudhon et Theodor Mommsen
  • Cicéron et les juristes
  • Cicéron
  • Les juristes romains
  • Le primitivisme d’Hésiode jusqu’à Sénèque
  • Lactance et l’auteur anonyme du traité Sur les richesses
  • Gratien et son héritage

VI. L’état de nature et l’origine de la propriété privée : de Grotius à Hegel

  • Les débuts des Lumières
  • La réception de Locke : de Hume à Hegel
  • Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831)
  • De l’état de nature à la société civile : Hume, Rousseau, Kant
  • David Hume (1711-1776)
  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1784)
  • Emmanuel Kant (1724-1804)
  • Conclusion

VII. La propriété en tant que droit légal

  • L’arrière-plan historiographique
  • Les sources juridiques réévaluées
  • Y a-t-il un droit de propriété dans le Digeste de Justinien
  • Ius et potestas
  • Texte et contexte : les droits civiques dans la République romaine
  • Glossateurs et postglossateurs

VIII. La propriété en tant que droit de l’homme

  • Introduction
  • Les droits : de l’Antiquité au Moyen Âge
  • L’esclavage
  • Le droit romain
  • Le droit naturel
  • Le droit à la vie et à la propriété
  • L’ère des révolutions
  • L’Amérique
  • La France
  • Conclusion
  • Conclusion
  • Bibliographie
  • Éditions de textes
  • Littérature secondaire
  • Compléments bibliographiques (2011)
  • Index

Dans la même rubrique

Dernières brèves