Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Revues et empires coloniaux, Clio@Themis, n° 12

vendredi 7 avril 2017, par Dominique Taurisson-Mouret

  • Florence Renucci & Irene González González, L’empire des revues
    Les revues, des inconnues célèbres ? Omniprésentes dans la vie scientifique, institutionnelle, politique ou même simplement quotidienne, les revues font l’objet d’une littérature scientifique internationale abondante, intéressante mais disparate, sans doute parce que derrière l’apparente homogénéité de l’objet se dissimule une pluralité des formes, des temporalités, des contenus et des acteurs. Sociologues, littéraires, historiens, politistes et juristes ont, entre autres, produit de nombreux travaux (…) [version multilingue]
  • Julie d’Andurain, Le « parti colonial » à travers ses revues.
    Une culture de propagande ?
    Résumé : L’étude de la presse coloniale permet de comprendre comment le « parti colonial » a structuré son réseau et mis en œuvre la politique coloniale de la France. Il s’est formé au tournant des années 1890 autour de quelques publicistes passionnés par la découverte du continent africain. Regroupant des hommes politiques, des financiers, des militaires au sein de comités coloniaux, ils ont rapidement gagné en puissance et en efficacité. Ainsi, ces auxiliaires de la colonisation ont-ils permis la (…)
  • Toussaint Réthoré, La Rivista di diritto coloniale.
    Une revue au service de la fondation du droit colonial italien
    Résumé : Le droit colonial italien s’est forgé de manière éparse, par à-coups, selon les nécessités du moment. À partir de 1936 et de la proclamation de l’Empire italien, il devient aux yeux des colonialistes italiens indispensable de donner une réelle autonomie au droit colonial italien. La Rivista di diritto coloniale sera un outil privilégié de cette entreprise. À travers l’analyse des articles de la Revue, publiée entre 1936 et 1942, ainsi que de leurs auteurs, nous tenterons de déterminer comment une (…)
  • Silvia Falconieri, Le Penant et le Dareste face au statut juridique des métis nés de parents inconnus. Une étude comparative (1891-1946)
    Résumé : Fondés à la fin du XIXe siècle, le Recueil Dareste et le Recueil Penant font partie des principaux périodiques français spécialisés en droit colonial. À travers un dépouillement complet de ces deux revues, cette contribution vise à réaliser une étude thématique à caractère comparatif, en s’arrêtant sur les problèmes soulevés par la définition du statut juridique des personnes nées dans l’espace ultramarin de parents légalement inconnus. Il s’agit de l’une des questions les plus brûlantes qui occupent (…)
    >>Lire l’article
  • Irene Gonzalez Gonzalez, Las publicaciones africanistas españolas : el caso de África. Revista De Tropas Coloniales (1924-1936)
    Spanish Africanist Publications : África. Revista de Tropas Coloniales, A Case Study (1924-36)
    Resumé : La Revista de Tropas Coloniales constitue un document de première main pour l’étude et la compréhension du discours colonial espagnol. Entre 1924 et 1936, il est devenu l’un des principaux organes d’expression de l’idéologie coloniale africaniste espagnole. L’équipe de rédaction était composée principalement de membres de l’armée entre lesquels se trouvait Francisco Franco. Dans les pages de la revue, entre autres questions, se trouve posée la redéfinition d’un secteur d’exercice pour l’armée (…)
  • Simona Berhe, Un impero di carte : l’immagine della Libia nelle riviste turistiche Le Vie d’Italia e Libia
    Résumé : L’article analyse l’évolution de l’image de la colonie de Libye au cours des années trente, comme cela est représenté dans deux des principaux magazines touristiques italiens de l’époque : Le vie d’Italia et Libia. Si jusqu’au milieu des années trente, il règne une vision orientaliste qui exaspère les aspects les plus exotiques et excentriques considérés, à la mi-décennie, les articles de magazine énoncent la modernisation progressive de la colonie, grâce au travail du régime fasciste (…)
  • Monica Venturini, Al di là del mare. Letteratura e giornalismo nell’Italia coloniale. 1920-1940
    Ho sempre ritenuto e ritengo che il giornalista debba essere prima di ogni altra cosa un informatore. La testimonianza che egli rende col suo racconto è spesso la fibra con cui viene ordito il primo tessuto della Storia. (C. Tomaselli, Con le colonne celeri dal Mareb allo Scioa) Tutto ciò che gli stava innanzi alla mente era avvenire, e da provarcisi con animo nuovo in cose nuove. Da quel momento egli fu esploratore, come tanti altri prima di lui : ed entrò in quella carriera dalla quale (…)
Lire/Écouter
Vendredi 7 avril

Dans la même rubrique

Dernières brèves