Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Vient de paraître : Tristan Yvon, La production d’indigo en Guadeloupe et Martinique (XVIIe-XIXe siècles). Histoire et archéologie, Karthala, 2015

  • Collection : Hommes et sociétés, 204 p. ISBN : 9782811113490 Prix : 19 €

Présentation éditeur :

« L’indigotier est un arbuste des pays chauds à partir duquel on obtient la teinture bleue de l’indigo. C’est une des premières productions commerciales développées par les Européens dans les Amériques et la Caraïbe. Pour y parvenir, ils se sont appuyés sur le savoir-faire très ancien des Amérindiens et ont largement eu recours au travail des esclaves.
Les installations où l’indigo était produit sont longtemps restées oubliées, masquées dans le paysage antillais. L’archéologie a permis de redécouvrir les vestiges de ces indigoteries en Guadeloupe et en Martinique, de comparer leurs implantations et d’analyser leurs évolutions techniques entre le XVIIe et le XIXe siècle. De nombreuses sources documentaires ont été exploitées afin de les confronter ici, pour la première fois, aux vestiges des installations de production. « La production d’indigo en Guadeloupe et Martinique du XVIIe au XIXe siècle, histoire et archéologie » est la première étude qui soit entièrement consacrée à cette production agro-manufacturière dans les Antilles françaises.
À la croisée de l’archéologie et de l’histoire, de vestiges matériels et de documents d’archives, ce livre porte un regard neuf sur le rôle de l’indigo dans la construction de l’économie des deux îles, et plus largement dans l’essor de l’économie marchande atlantique. Il constitue également une contribution importante à l’histoire des techniques. »

Tristan Yvon est archéologue en poste depuis plus de 10 ans au service régional de l’archéologie de Guadeloupe (Direction des affaires culturelles – Ministère de la Culture et de la communication). Titulaire d’un cursus à la fois en histoire et en archéologie, il est membre de l’unité mixte de recherche « Archéologie des Amériques » (Archam / UMR 8096) depuis 2007.
Spécialiste de la période dite coloniale, il travaille notamment sur l’histoire des techniques.


Page créée le jeudi 28 mai 2015, par Dominique Taurisson-Mouret.


Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves