Navigation

AccueilActualitésNews de l’histoire (du droit) des colonies

Séminaire : Histoire des transformations sociales en Afrique. Approches de terrain et méthodologie (Paris, CEMAF, 2012-2013)

jeudi 22 novembre 2012, par Dominique Taurisson-Mouret

Séminaire : Histoire des transformations sociales en Afrique. Approches de terrain et méthodologie (Paris, 2012-2013)

Séminaire mensuel les 4e mardis de 16 h à 19 h
au CEMAf - Paris, salle Y. Person, 2e étage

Les responsables de ce séminaire ont choisi de réfléchir à une histoire des transformations sociales du continent africain dans la longue durée, par-delà les césures chronologiques ou spatiales.

Par histoire sociale, nous entendons l’étude des dynamiques qui conditionnent les relations à l’environnement au sens large (naturel, économique, social, juridique et politique) dans des contextes locaux, nationaux et internationaux. Ce séminaire d’histoire fait appel à une approche pluridisciplinaire, associant sciences sociales et sciences de la nature, afin de mieux comprendre les transformations sociales face aux changements des environnements, passés et en cours. Il s’agira d’étudier les recompositions humaines et les ré-organisations spatiales et institutionnelles dans des contextes écologiques, politiques, économiques et sociaux en mutation permanente. Les méthodes de recueil et de traitement des sources seront plus particulièrement développées, ce séminaire étant inscrit au Master 2 d’histoire de l’Afrique. Seront abordés des thèmes différents mais en réalité indissociables : en particulier les changements de modes d’exploitation et de gestion des milieux, l’organisation du travail, les structures et hiérarchies sociales, les constructions identitaires, les systèmes de pensées et de croyances, les processus de gestion des corps, articulations des relations entre corps individuel et corps social, entre intime et collectif. Cette thématique certes large, sera abordée selon des angles d’approches privilégiés : l’accent sera mis sur l’histoire des groupes sociaux, de leur fluidité, de leurs relations (de pouvoir, de travail, aussi bien que rapports de genre ou de génération, rapports de production, relations de dépendance ou de domination, modes de négociation, etc.). . Cette approche globale, qui ignore délibérément le clivage classique entre histoire sociale et histoire culturelle, intègrera une histoire des techniques, des pratiques et des savoirs qui sont encore trop souvent dissociés et étudiés pour eux-mêmes.

Calendrier 2012-2013

  • Mardi 27 novembre 2012 : Lotte Pelckmans (anthropologue, post-doctorante EHESS-Paris) : « Luttes contemporaines contre l’esclavage en Afrique de l’Ouest : aperçu des mouvements anti-esclavagistes (au Mali, Niger, Mauritanie et en France) ».
  • Mardi 4 décembre 2012 : Camilla Strandsbjerg, La promotion du secteur financier au Bénin et pratiques populaires d’épargne et crédit Par Camilla Strandsbjerg

Résumé : Au cours de dix dernières années, le Bénin a connu un développement remarquable du secteur financier (bancaire et micro financier), et surtout, le pays s’est doté d’une politique nationale de micro crédit. Cette évolution s’inscrit dans un processus des changements idéologiques plus globaux et en particulier de promotion d’un modèle économique (néo-) libéral. Dans cette présentation il s’agit d’une part de dresser un bilan du développement du secteur bancaire et micro financier au Bénin, notamment du lien étroit entre promotion étatique du secteur et de son évolution, et d’autre part d’analyser les manières dont les discours et les pratiques de ces nouvelles institutions sont intégrés dans les pratiques existantes d’épargne et de crédit. A ce sujet nous montrerons que l’analyse des pratiques économiques populaires interroge les distinctions habituelles entre institutions « modernes » versus « traditionnelles », ou encore « formelles » versus « informelles ». Enfin nous présenterons quelques éléments de réflexions de ce travail de recherche en cours concernant la façon dont ces nouvelles institutions véhiculent des idiomes et des pratiques économiques nouvelles susceptibles de modifier non seulement les comportements économiques existants mais aussi les représentations de l’argent et de la richesse ainsi que des liens de solidarités existants. La présentation s’inscrit dans un projet de recherche post-doctorale sur la transformation des représentations de l’argent et de la richesse au Bénin. Elle se base sur des enquêtes ethnographiques en cours (2011-2012), tout en privilégiant une perspective d’analyse historique considérant les pratiques dans la longue durée.

  • Mardi 29 janvier 2013 : Elena Vezzadini : « Une élite militaire exclue : ordre et révolte au Soudan colonial, 1900-1924 »
  • Mardi 26 février 2013 : Philippe Petriat (doctorant allocataire, CEMAf) : « La côte africaine de la mer Rouge dans les réseaux des marchands hadramis de Djedda, 1850-1950 »
  • Mardi 26 mars 2013 : Catherine Baroin (anthropologue, CNRS) : « La gérontocratie face au changement : cent ans de bouleversements chez les Rwa du Mont Méru (Tanzanie du Nord) »
  • Mardi 23 avril 2013 : Pierre-Jean Le Foll-Luciani et Pauline Bernard : « Trajectoires rebelles : Genèse d’engagements individuels dans les guerres de libération en Algérie et en Ouganda (XXe siècle) ».
  • Mardi 28 mai 2013 : Carol Summers, University of Richmond, « All the King’s Wives about mourning, marriage, and the campaign to return the Kabaka to Buganda in 1953-1955 ».

Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves